Duplicité du Hamas : Parler de paix en anglais et nier en arabe

Par Itamar Marcus et Barbara Crook - Adaptation en français de Desinfos.com

samedi 25 mars 2006

Dans sa tentative de gagner la légitimité internationale, le Hamas présente un visage conciliant aux médias occidentaux, en rejetant la paix à son propre peuple en arabe et en niant même les déclarations conciliantes qui ont été faites.


Dans le dernier exemple, le Premier ministre Hamas désigné Ismail Haniyah a dit à CBS le 16 mars qu’il espérait un jour signer un accord de paix avec Israël. Un député Hamas a immédiatement dit aux médias de l’Autorité Palestinienne que le rapport de CBS était « sans fondement » et la partie « d’une campagne folle qui vise à embarrasser et à embrouiller les Palestiniens et à saper la confiance des masses envers le Hamas. » [Al Hayat Al Jadida, le 19 mars 2006]

Haniyah a été interviewé sur CBS News et a dit, parmi d’autres choses, qu’il « cherchait un accord de paix et la stabilité dans cette région, l’attente de la paix et la tranquillité dans cette région, » et « la recherche de l’administration américaine pour créer cette paix disparue. » [wwww.cbsnews.com]

Le Hamas nie que ces déclarations ont été faites :

Un député Hamas, parlant en arabe à un journal de l’Autorité Palestinienne, a immédiatement nié ces déclarations comme un mensonge et une partie de la conspiration des médias des Etats-Unis pour endommager la vraie image du Hamas :

"[Le député Hamas] Mushir Al-Masri a nié ce qui a été annoncé en divers endroits dans les médias, de l’abandon par le Hamas de ses principes, selon des déclarations attribuées au Premier ministre désigné, Ismail Haniyah, selon lequel il espère qu’un traité de paix sera signé avec les Israéliens. Il a dit que ces déclarations, diffusées sur CBS, sont sans fondement [dépourvues de toute vérité].

Al-Masri a déclaré que ces questions font partie d’une campagne folle qui vise à embarrasser et à embrouiller l’arène palestinienne et à saper la confiance des masses dans le mouvement Hamas. Il a ajouté :« les médias palestiniens doivent faire comprendre que cette campagne ne doit pas être relayée... et faire comprendre que l’Amérique essaye de saper le mouvement [Hamas] aux yeux des Palestiniens. »Quant aux déclarations du Premier Ministre, qui ont été déformées, Al-Masri a dit :« Le canal américain [CBS] a diffusé ce que Scheik Ismail Haniyah avaient dit dans une interview, à savoir, qu’il avait espéré qu’un traité avec Israël serait signé à la Maison-Blanche... Je crois que la base pour la controverse au sujet du plan politique [Hamas] est les accords [de paix], qui à notre avis n’apportent aucun avantage. »
[ Al-Hayat Al-Jadidah, le 19 mars 2006]

Il doit être noté que la raison de ce fort rejet de l’empressement pour la paix avec Israël est qu’il viole le principe le plus basique de la croyance du Hamas, que l’Islam exige la destruction d’Israël. L’article 13 de la chartre du Hamas énonce : « ... le renoncement à n’importe quelle partie de la Palestine [c’est-à-dire accepter Israël] signifie renoncer à une partie de la religion. »

Le Hamas doit abandonner et recréer son idéologie religieuse de base pour pouvoir accepter Israël...


Les textes

Mots-clés

Accueil