Un attentat d’envergure a été déjoué hier sur la route qui relie Jérusalem à Tel-Aviv grâce aux informations recueillies par le Shin Beth

service de Presse de l’ambassade de France en Israël

mercredi 22 mars 2006

« La police en état d’alerte pour déjouer des tentatives d’attentat à la veille des élections », titre en Une le quotidien à grand tirage, Yédiot Aharonot.


Grâce aux renseignements précis des services de sécurité intérieure, le Shin Beth, la police a intercepté hier un kamikaze, membre du Jihad islamique, à bord d’une fourgonnette sur la route qui relie Jérusalem à Tel Aviv. A bord du véhicule, les policiers ont trouvé une ceinture d’explosifs, rapporte la presse.

« Les civils qui auraient pu être hier les victimes d’un attentat suicide doivent leur vie, avant tout, aux renseignements collectés par le Shin Beth », note le commentateur militaire du Maariv. « Toutefois, quelques maillons faibles dans le bouclier israélien ont failli permettre aux terroristes de commettre leur forfait.

Le problème est la brèche dans la clôture de sécurité au nord de Jérusalem, à cause de la lenteur de la justice et des hésitations de la classe politique concernant les quartiers arabes en marge de la ville. Un autre problème est que des Israéliens aident les Palestiniens à entrer en Israël sans autorisation », poursuit le commentateur. « Israël aussi contribue à l’escalade par ces opérations, comme celle de Jéricho, qui peuvent entraîner des attentats.

Mais il faut reconnaître que, même sans ces opérations, la motivation de certaines organisations qui veulent commettre des attentats en Israël reste très élevée. La raison, ce sont les élections en Israël », conclut le quotidien.

Par ailleurs, les membres d’Al Qaida s’efforcent de créer des cellules terroristes palestiniennes dans les Territoires, titre le quotidien de tendance gauche libérale Haaretz.

Un premier acte d’accusation a été présenté hier au Tribunal militaire israélien contre deux habitants de Naplouse en Cisjordanie arrêtés le 10 décembre, accusés d’appartenir au réseau Al Qaida et d’avoir programmé un attentat à Jérusalem. Ils auraient été recrutés en Jordanie par des activistes islamiques responsables entre autres du recrutement des kamikazes d’Al Qaida qui ont perpétré l’attentat à Aman le 9 novembre dernier.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil