Jacques Chirac s’est entretenu jeudi par téléphone avec Mahmoud Abbas, qu’il aurait dû initialement recevoir vendredi à Paris.

jeudi 16 mars 2006


Mais le président de l’Autorité palestinienne a écourté mardi son voyage en Europe à la suite de l’opération israélienne sur la prison de Jéricho.

Lors de leur entretien téléphonique, Mahmoud Abbas « a évoqué la situation suite aux événements de Jéricho », a précisé le porte-parole de l’Elysée Jérôme Bonnafont dans un communiqué. « Le président de la République a remercié le président Abbas pour l’action de l’Autorité palestinienne qui a permis la libération rapide des otages étrangers et il a exprimé le souhait que les tensions s’apaisent rapidement ».

Selon l’Elysée, Mahmoud Abbas a également évoqué la formation du prochain gouvernement et Jacques Chirac a « réaffirmé que la France soutient l’action du président de l’Autorité palestinienne qui vise à faire prévaloir une logique de négociation et de paix, ce qui passe par la renonciation à la violence, la reconnaissance d’Israël et la poursuite du processus de paix ».

« Le président de la République a également indiqué que la France souhaite que l’aide au peuple palestinien puisse se poursuivre et qu’elle en déterminera les modalités avec ses partenaires européens, en fonction de ce que sera le prochain gouvernement et des orientations qu’il adoptera », a ajouté le porte-parole de l’Elysée.


Articles des brèves

Mots-clés

Accueil