La menace, sur l’avion d’El-Al, était un missile sol-air

Presse Canadienne

vendredi 24 octobre 2003

Pour la deuxième fois en deux jours, un avion de la compagnie israélienne El Al qui devait s’arrêter à Toronto, a été dérouté vendredi vers Hamilton, dans l’Ontario, en raison d’une menace en matière de sécurité, selon la police et le ministère canadien des Transports.


Jeudi, un avion d’El Al assurant la liaison entre Tel Aviv et Los Angeles via Toronto avait déjà été dérouté, d’abord sur l’aéroport Mirabel de Montréal puis sur l’aéroport international John Munro d’Hamilton, à 65 kilomètres au sud-ouest de Toronto à la suite d’un appel téléphonique qui avait éveillé des craintes quant à un missile sol air menaçant l’avion.

Le vol 105, qui a finalement atteint Los Angeles jeudi soir, est reparti vendredi, avec un arrêt à Hamilton au lieu de Toronto, avant de poursuivre vers Tel Aviv, sa destination finale, a déclaré Todd Moore, des forces de police.

Tout comme Peter Coyles du ministère canadien des Transports, il a refusé de fournir des détails sur la nature de la menace. Le ministre des Transports David Collenette a seulement souligné que la menace concernait le vol 105 à l’aéroport international de Toronto.

« C’était une menace spécifique contre El Al à l’aéroport Pearson », a déclaré M. Collenette. Elle concernait « ce vol dans cet aéroport ».

Des recherches entreprises jeudi dans le périmètre de l’aéroport n’ont rien donné, selon Todd Moore, qui a dit ignorer si de nouvelles fouilles avaient été effectuées vendredi. D’après lui, il n’y a eu aucune arrestation.

Peter Coyles a pour sa part précisé que la décision de faire escale à Hamilton plutôt qu’à Toronto vendredi avait été prise par la compagnie israélienne. Des passagers qui devaient prendre le vol ont été acheminés vers Hamilton en provenance de Toronto.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil