J’en ai marre.

Stéphane B.- le courrier des lecteurs

vendredi 24 février 2006

Je suis Juif. Je suis Français. Je ne comprends plus le besoin de la communauté juive de faire accepter l’antisémitisme par les non juifs. Je crois profondément que l’antisémitisme en France est avant tout le problème des Français non juifs.


Les Juifs doivent rester vigilants, solidaires et surtout ne pas se laisser aller à un oubli de ce qu’est l’antisémitisme. On ne pourra jamais convaincre les gens d’aimer les Juifs. On ne pourra jamais faire comprendre à un non juif pourquoi l’antisionisme est de l’antisémitisme, ni pourquoi certains clichés sont inacceptables, ni pourquoi la Shoah est très spécifique dans l’histoire de l’humanité.

L’actualité actuelle, dramatique, avec la mort du jeune Ilan montre énormément de choses.

Le mobile crapuleux suffit à gommer la partie antisémite de ce crime. Ecoutez la radio, lisez les journaux. Une grande partie des Français est convaincue que si Ilan n’était pas Juif, on en aurait à peine entendu parler. L’amalgame entre les Juifs et l’argent n’est pas considéré comme de l’antisémitisme par bon nombre de personnes, et même revendiqué par le chef des barbares.

Et nous continuons à vouloir expliquer au monde entier pourquoi ce n’est pas bien, pourquoi les gens sont si méchants avec nous.

Mais ça suffit ! Soyons fiers, vigilants, solidaires, proches de notre communauté, proche d’Israël et point à la ligne. Nous devons être intégrés à la France comme si nous l’étions par naïveté. Avons-nous besoin de la classe politique derrière nous pour exister. Avons nous besoins des notables de la société pour donner du sens aux causes que nous défendons. Ou bien aimons-nous trop les flatteries ?

Je suis fatigué d’entendre les gens dire que les Juifs sont favorisés en France. J’en ai marre d’entendre qu’on ne peut jamais critiquer les Juifs sans être considéré comme antisémite. J’en ai marre d’entendre dire que les Juifs instrumentalisent la Shoah. Et j’en ai encore plus marre de ne voire uniquement des Juifs défendre leur cause en France et en Israël devant les non Juifs, même si je partage leurs analyses (Finkielkraut, BHL...)

Laissons nous défendre par des Français non juifs. C’est leur problème. Rentrons dans la clandestinité !

La manifestation de dimanche aurait bien plus de sens pour moi si elle n’était pas un appel de la communauté juive.

Avons nous besoins de la reconnaissance de crimes antisémites par un pays où ni les médias, ni la classe politique ne se sont émus des écoles juives brûlées et des agressions à répétition. La majorité des Français en n’ont absolument rien à foutre de ce qui nous arrive. Pourquoi chercher un soutien, pourquoi chercher à émouvoir l’opinion. Nous espérons trop de chose de la part de la France et je crois que c’est sous cet angle que l’histoire se répète. Nous nous rabaissons dans bon nombre de situations ou nous cherchons à être bien vu, en tant que Français bien intégrés, « faisant confiance à la justice de notre pays ». Mais ce n’est que de la poudre aux yeux.

Soyons exemplaires en tant que Français, pas dupes et surtout solidaires avec notre communauté ; laissons les autres faire à notre place et si rien ne change, l’an prochain à Jérusalem.


Le courrier des lecteurs

Mots-clés

Accueil