copie de mon courrier de ce soir à France 2

lundi 20 octobre 2003

Journal de 20 H / ce dimanche soir

Date :
Sun, 19 Oct 2003 21:28:57 +0200
De :
S. M.< >
A :
France 2 contact france2.fr


Monsieur,

La façon dont vous avez présenté les propos tenus par le gouvernement israélien à l’égard de l’attitude de Chirac lors de la réunion du sommet de l’UE qui s’est tenue cette semaine, accusant ce dernier d’un comportement pitoyable vis à vis des remarques antisémites du 1er ministre malais, est assez risible si elle n’était en fait odieuse et fourfoyante par rapport à l’opinion française qui ne peut pas - vue la façon dont vous présentez les faits - se faire une juste idée de l’ambivalence contournée de son président de la république.

En effet, vous omettez de dire - ce qui est assez énorme ! - que c’est bien Jacques Chirac, et Jacques Chirac seul, de tous les présents à cette réunion de l’UE, qui a refusé d’adopter le texte condamnant par écrit ces propos tenus par Mahatir Mohamad et a ainsi empéché d’inclure cette condamnation dans la déclaration finale du sommet européen.
Les autres leaders s’en sont d’ailleurs beaucoup étonnés, Jacques Chirac s’empêtrant dans d’obscurs prétextes formalistes ...
Il est donc facile d’avoir beau jeu de prétendre (oralement ...) que l’on est en désaccord avec les propos de tel ou tel chef d’état, quand on a pas le courage de l’écrire ... (et au nom de quoi ? pour ne pas froisser qui ? Ben Laden, peut être ?)
Cette conduite inconvenante et bizarre a donc eu tout lieu de choquer le gouvernement israélien, qui l’a fait savoir par la voie officielle : et ce n’est donc pas, comme votre information partielle pourrait le laisser entendre, une preuve supplémentaire de sa paranoia galopante !!
Preuve en est que ce tirage d’oreille a eu l’effet escompté, puisque depuis, Jacques Chirac s’est fendu d’une belle lettre de sa propre plume pour dire ce qu’il ne pense pas au ministre malais !!

On aimerait un peu plus d’honneteté et de rigueur dans votre compte rendu des faits, afin que les électeurs comprennent un peu mieux a qui ils ont affaire !


Le courrier des lecteurs

Mots-clés

Accueil