Barbares

Hélène Keller-Lind

lundi 30 juin 2014, par Desinfos

Ce que l’on redoutait tant vient d’être confirmé : les trois adolescents enlevés alors qu’ils faisaient du stop pour rentrer de l’école ont été abattus par leur kidnappeurs, leur corps dissimulés près de Hebron pour être utilisés dans d’éventuels marchandages sordides. Les forces de sécurité israéliennes qui ratissent la région de Hebron depuis leur enlèvement viennent de les retrouver. Une opération indispensable que d’aucuns n’ont pourtant pas hésité à critiquer. Des Palestiniens ont même attaqué les soldats qui bouclaient le périmètre ou ils ont été retrouvés.


Toutes nos pensées vont à ces trois vies innocentes victimes de la barbarie et à leur famille, à ces parents si dignes plongés en plein cauchemar.

Pendant ce temps la famille de l’un des suspects, Amar abu Aisha, prend complaisamment la pose et, l’air douloureux, prétend que celui-ci est victime, disparue car probablement enlevée et torturée par Israël.... L’un de ses enfants exhibe le portrait de son père dont la vie est ancrée dans « la résistance », lit-on, c’est-à-dire la barbarie.

Lorsqu’ils seront arrêtés et jugés ces terroristes ne risqueront que la prison, avec avocats et droits de la défense et de visites garantis ». Prison qui leur sera rendue confortable grâce au « salaire » du crime que leur versera l’Autorité palestinienne, comme elle le fait pour chaque terroriste. Salaire d’autant plus confortable que la peine sera proportionnelle au crime et qu’elle sera donc lourde...Ces assassins savaient pouvoir compter sur quelque 3500 $ mensuels en cas d’arrestation et de jugement. Une fortune par comparaison aux salaires pratiqués dans la région.
Scandale que détaillait récemment le bureau du Premier ministre israélien. Salaires constituant un encouragement évident à des terroristes considérés comme héros, salaires versés grâce aux fonds récoltés auprès des contribuables donnés sans contrôle par divers donateurs occidentaux dont la France.

Mondo Cane


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil