Le ministre Lieberman : « Tenter de dresser un parallèle entre l’enlèvement des trois adolescents et des mesures prises par l’armée israélienne pour les rechercher est erroné »

Hélène Keller-Lind

vendredi 27 juin 2014, par Desinfos

Points saillants lors de la rencontre du ministre israélien des Affaires étrangères israéliens et de son homologue français à Paris le 26 Juin 2014 : on ne saurait comparer l’enlèvement de trois adolescents aux recherches conduites par l’armée israélienne pour tenter de retrouver les victimes de ce rapt. Israël respectant le droit international plus que quiconque. Et au regard de ce qui se passe actuellement en Syrie, en Libye et en Irak, tenter de condamner Israël et d’exercer des pressions concernant des constructions à Jérusalem et la Judée Samarie est être déconnecté de la réalité.


Ne pas comparer ce qui ne l’est en aucun cas

Le ministre israélien des Affaires étrangères israélien est connu pour sa lucidité et son franc-parler. Dont il aura nul doute fait usage lors de sa rencontre avec son homologue Laurent Fabius le 26 juin 2014#, lui déclarant notamment que vouloir dresser un parallèle entre le kidnapping des trois adolescents enlevés alors qu’ils rentraient de l’école et les recherches intensives menées depuis par l’armée pour les retrouver est une démarche totalement erronée. Ce que font « certains pays et organisations » dit-il. Or, dresser un tel parallèle ne tient guère. Il ne saurait non plus être question de les mentionner dans un même discours, ajoutait-il.

On apprenait d’ailleurs ce même jour que les recherches menées par Israël s’étaient faites en sachant très tôt qui avait joué un rôle primordial dans ces kidnappings, à savoir deux membres d’une cellule du Hamas à Hébron, arrêtés et relâchées plusieurs fois par Israël.

En outre, soulignait le ministre israélien, « Israël respecte plus le droit international que tout autre pays, évite strictement de nuire à des innocents et tente, même au cours d’une campagne menée pour sauver trois adolescents innocents, de ne pas causer de dommages et de porter tort à la population civile qui n’a pas de liens avec le terrorisme ». On notera que les personnes interpellées lors de ces recherches appartiennent pour la plupart au Hamas, organisation terroriste et reconnue comme telle y compris par les pays européens.

Ne pas oublier ce qui se passe en Syrie, en Libye et en Irak...

Autre remarque du ministre israélien ayant dû faire mouche : « avec, comme toile de fond ce qui se passe actuellement en Syrie, en Libye et en Irak, les tentatives récurrentes de condamner Israël et d’exercer des pressions concernant des constructions à Jérusalem et en Judée Samarie, c’est être déconnecté de la réalité », dit-il.

Or, juste avant son arrivée à Paris le Quai d’Orsay avait jugé bon de mettre en garde d’éventuels investisseurs contre tout investissement dans les Territoires disputés, citant Jérusalem et les implantations de Judée Samarie...

Le jour même de leur rencontre à une question posée sur ce point lors du point de presse il était répondu : « Les autorités israéliennes connaissent la position de la France et des États membres de l’Union européenne sur la colonisation ».

Accord sur l’Iran et l’Afrique

Sans doute auront-ils trouvé un point d’accord sur l’Iran, Avigdor Lieberman remerciant Laurent Fabius pour la « position claire et décisive de la France concernant les tentatives iraniennes d’atteindre une capacité nucléaire dans le cadre de l’accord actuellement en cours d’élaboration avec ce pays ».

Point d’accord aussi sans doute sur l’Afrique et les activités terroristes sur ce continent ou Avidgor Liberman, qui vient d’y terminer une tournée, se félicite de l’action de la France. Le ministre israélien rapportant d’ailleurs que les chefs d’État africains qu’il a rencontrés « lui ont clairement indiqué que le chaos en Libye et la contrebande d’armes massive depuis ce pays sont l’une des raisons principales de la flambée du terrorisme en Afrique orientale et occidentale ». Il ajoutait que : « le monde libre doit travailler de concert pour empêcher que plus de tort y soit causé par des éléments terroristes ».

Une Europe qui préoccupe

L’Europe, enfin, était évoquée, Avigdor Lieberman « exprimant sa préoccupation concernant les résultats des élections européennes » et estimant « que les dirigeants des pays européens doivent peser de tout leur poids contre le renforcement des mouvements néo-fascistes et antisémites, et que l’augmentation de ces phénomènes, ainsi que l’augmentation des activités de mouvements extrémistes islamiques, représente un danger non seulement pour les Juifs vivant sur le continent, comme nous l’avons vu dans l’attentat terroriste contre le Musée juif de Bruxelles, mais aussi sur le caractère et la sécurité de l’Europe »

Par ailleurs, le ministre israélien disait sa satisfaction concernant « la position ferme du gouvernement français contre toute expression d’antisémitisme ».


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil