Autorité palestinienne et terrorisme : la culture de la duplicité

Hélène Keller-Lind

mercredi 16 avril 2014, par Desinfos

« Cet Israélien qui a été tué, cela fait mal...nous condamnons le meurtre quel qu’il soit. Le principe du meurtre et de la violence est totalement inacceptable ». C’est ce que déclare le ministre des Affaires religieuses de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Al-Habbash, en s’adressant à des journalistes israéliens le 16 avril 2014. Ce même Mahmoud Al-Habbash déclarait le 28 mars 2014 à la télévision officielle palestinienne : « Tous les prisonniers palestiniens qui ont protégé [notre] terre, honneur et patrie sont des prisonniers pour la liberté, ce sont des prisonniers de guerre. Ce ne sont pas des criminels, ils ne le seront jamais et ne l’ont jamais été. Leurs mains n’ont jamais commis aucun crime. Ils se défendaient. Ils forment une partie intégrante de ce mouvement national palestinien et l’un de ses éléments authentiques ».


Palestinian Media Watch -PMW - , Observatoire des Médias palestiniens, rapporte aujourd’hui la déclaration du ministre palestinien pour les Affaires religieuses, condamnant devant des journalistes israéliens le meurtre d’un Israélien près de Hébron. Ce policier, Baruch Mizrahi, qui n’était pas en service, a été tué par des tirs alors qu’il se rendait en voiture à un Seder avec son épouse et leur fils âgé de neuf ans. Ceux-ci ont été blessés au cours de l’attaque terroriste. Une attaque que condamne Mahmoud Al-Habbash ainsi que toute violence ou meurtre qualifiés de « totalement inacceptables ». Devant des journalistes israéliens.

Or, fin mars, ce même ministre s’adressant cette fois à la télévision officielle palestinienne, encensait les « prisonniers palestiniens » ayant commis des attentats terroristes, appartenant, selon lui, pleinement à « ce mouvement national palestinien et l’un de ses éléments authentiques ».

Une duplicité de l’Autorité palestinienne constante depuis des années

PMW recense depuis des années toutes les déclarations officielles palestiniennes, soulignant les différences fondamentales entre les discours tenus en anglais pour la communauté internationale et les discours internes en arabe.L’Autorité palestinienne faisant preuve d’une grande duplicité qui lui vaut néanmoins les subsides généreux de cette communauté. PMW y a consacré un ouvrage contenant des centaines d’exemples recueillis au cours des années, y compris pendant des négociations dites de paix. On trouvera quantité d’exemples en ligne ici.

La communauté internationale subventionne des terroristes

C’est ainsi que la communauté internationale, l’Europe et la France y compris, subventionnent les terroristes en prison, étant donné qu’ils sont salariés à vie de l’Autorité palestinienne. Des salaires confortables par rapport aux salaires palestiniens et qui sont proportionnels aux crimes commis et donc à la longueur de la condamnation, l’un des aspects de l’incitation à la violence dont sont coupables les dirigeants palestiniens. Tout comme la glorification de ces prisonniers qu’ils soient en prison ou qu’ils aient été relâchés, y compris dans des échanges conclus dans des opérations de chantage, incite au terrorisme. Alors que les bailleurs de fonds occidentaux détournent le regard...


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil