Dangers et interrogations auxquels sont confrontés aujourd’hui Israël et les Juifs selon Benyamin Netanyahou

Hélène Keller-Lind

mardi 18 février 2014, par Desinfos

S’exprimant les 17 février 2014 à Jérusalem devant la « Conférence américaine des Présidents » le Premier ministre israélien s’est attaché à réaffirmer quelques vérités et à détailler les interrogations qui se posent aujourd’hui, les dangers menaçant Israël et le peuple juif : Iran nucléaire et sponsor du terrorisme, question palestinienne avec un refus central d’accepter l’État hébreu, incitation à la haine, antisémitisme de la campagne BDS. Il disait comment y répondre grâce au génie israélien très en demande et ce que sont les conditions incontournables pour une paix réelle : démantèlement du nucléaire iranien, reconnaissance d’Israël en tant qu’État juif par les Palestiniens, démilitarisation d’un éventuel État palestinien avec des frontières sécurisées par Israël.


Ce sont les questions actuelles fondamentales se posant à Israël et au peuple juif dans son ensemble qui ont été évoquées lors de la Conférence des Présidents des principales organisations juives américaines réunie à Jérusalem, « capitale éternelle une et indivisible d’Israël et du peuple juif », ce que rappelait en préambule le Premier ministre israélien qui prononçait le 17 février 2014 pour l’occasion un long discours. Il y détaillait les points suivants :
Iran, a la veille de la reprise des négociations de Genève. « Il faut empêcher l’Iran d’avoir la capacité de se doter d’armes nucléaires ». Si l’Iran se situe au seuil de cette capacité il lui faudrait alors « un temps très court, quelques jours ou semaines ou peut-être même quelques heures » pour avoir des armes nucléaires.
Pour se doter d’énergie nucléaire civile ils n’ont pas besoin de ce qu’ils réclament, pas besoin d’enrichir de l’uranium, un réacteur à l’eau lourde, des missiles balistiques de longue portée, un programme d’armement qu’ils refusent de laisser inspecter. Il faut leur refuser ces éléments.
Ce qui justement ne leur a pas été refusé dans le cadre de l’accord intérimaire...alors que nous parlons l’Iran développe un réacteur à l’eau lourde et des centrifugeuses dernier cri censées être 15 fois plus performantes et efficaces que celles qu’ils ont aujourd’hui. Elles leur permettront de passer d’un enrichissement faible à un enrichissement élevé en un clin d’œil.
Nous avons calculé que le retard subi par ce qu’a accepté l’Iran en matière d’enrichissement – de 20 %à 3,5 % - dans le cadre de l’accord intérimaire est de quatre semaines...
C’est ce que l’Iran a donné au monde, soit pratiquement rien,...soit presque zéro..., tout en recevant beaucoup, l’allégement des sanctions et les nations qui se pressent pour alléger plus de sanctions et faire plus d’affaires avec lui. L’Iran a reçu une nouvelle place dans le monde et une légitimité...pour un sourire. Mais la modération de l’Iran est un mythe.
A l’intérieur de l’Iran des personnes innocentes sont exécutées...d’une manière horrible. Pendus sur des grues au milieu des villes...
Le régime continue à promouvoir le terrorisme dans le monde. Il envoie des armes mortelles au Hezbollah, au Hamas, des armes utilisées contre nos civils. Il participe au massacre sans fin en Syrie qui ne serait pas possible sans l’Iran, son argent, ses armes, ses commandants militaires qui sont sur place et disent quoi faire à ce qui reste de l’armée syrienne... De plus l’Iran lui donne des combattants, Khamenei a demandé à Nasrallah de fournir des hommes.
L’Iran n’a pas varié d’un pouce dans son appel à annihiler l’État juif.
Il faut zéro centrifugeuse, zéro enrichissement, un démantèlement du programme nucléaire, des pressions politiques, économiques.
Volet palestinien. L’Iran contrôle la moitié des Palestiniens, avec le Hamas et le Jihad islamique à Gaza.
Les efforts de John Kerry sont appréciés mais on verra bientôt si on a en Abu Mazen un partenaire pour la paix. Pour une paix et une sécurité réelles il faut traiter la racine du problème qui n’est pas les implantations, pas les territoires. Le conflit y remonte à un demi siècle au moins. La racine en est le refus d’accepter le droit du peuple juif à avoir un État à lui, quelles qu’en soit les frontières.
Le cœur du conflit au Moyen-Orient était censé être le conflit israélo-palestinien. On sait que cela est faux quand on voit la Syrie..l’Irak.. le Liban.. et tant d’autres régions du Moyen-Orient, le Libye imploser..ce qui n’a rien à voir avec les Palestiniens.
On peut retourner aux lignes de 67 et le conflit continuera. Nous le savons parce que nous avons essayé : c’est exactement ce que nous avons fait à Gaza...Pour la paix ? Pour un avant-poste de l’Iran d’où ont été tirées environ 12.000 roquettes sur nous jusqu’ici.
Pour qu’il y ait une paix véritable les Palestiniens doivent reconnaître l’État juif. Ne savent-ils pas que nous sommes ici depuis 3.800 ans...que c’est la terre de la Bible..que c’est ici que l’histoire et l’identité juive ont été forgées...que c’est ce qui nous définit.. c’est ainsi que nous nous définissons...Ils peuvent tenter de déformer l’histoire ancienne et l’histoire moderne, mais cela n’en fait pas une vérité...C’est la terre d’Israël...nous y avons été et y avons été associés pendant des millénaires...
S’ils ne l’acceptent pas c’est pour ne pas renoncer à cette terre, ce pays, le soi-disant droit au retour des réfugiés
Il n’y a pas de garantie que l’incitation à la haine et la violence cesse. Pas de pensée magique.
Coopération économique, certes, mais sécurité...que ne peuvent garantir l’UNIFIL – voir le Liban Le Hezbollah a près de 100.000 missiles-...ni UNDOF sur les hauteurs du Golan – nous avons le Jihad à nos frontières...-. Soigné des centaines de blessés syriens...Illusions..
Capables de nous défendre nous-mêmes..
Impératifs : Etat palestinien démilitarisé – l’Autorité palestinienne peut s’effondrer...- et ses frontières sous sécurité israélienne.
Qu’ils y en aient qui parlent de boycotter des Juifs en Europe est honteux. Il y a eu de tels appels par le passé avec le boycott des commerces juifs. Les fondateurs de la Campagne BDS expriment clairement leurs buts : ils veulent voir la fin de l’Etat juif. Ce sont des antisémites classiques sous des habits modernes. Il est temps de délégitimer ceux qui délégitiment et de les combattre.
Une façon de le faire est de les dénoncer, l’autre est la technologie israélienne, le génie, l’innovation, la capacité, la connaissance, que tous veulent....
Il y a deux centres d’innovation en high-tech dans le monde : Palo Alto et tel Aviv, mais il faut y ajouter Be’er Sheva qui sera la nouvelle capitale informatique d’Israël. Vous devriez voir ce qui se passe dans le sud d’Israël dans le Néguev.
Nous faisons ce qui reste à faire en matière d’éducation, de bureaucratie, de déréglementation, d’ouverture..parce que je crois en l’avenir d’Israël..
Vous partagez ces tâches ; nous coopérons avec l’Agence juive pour assurer l’avenir de l’avenir des Juifs. Il y a des programmes comme Taglit, Masa, Birthright..

ou

Pour voir la vidéo de ce discours cliquer ici


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil