La « lutte palestinienne » mise en avant à Tunis par Houcine Abassi, Président très anti-israélien de l’UGTT, devant Bertrand Delanoë

Hélène Keller-Lind

lundi 20 janvier 2014, par Desinfos

Hôte d’honneur pour l’anniversaire de l’Union générale tunisienne du travail, l’UGTT le 20 janvier à Tunis, Bertrand Delanoë était chaleureusement remercié « pour son soutien, ainsi que celui de la ville de Paris, à l’avènement d’une Tunisie démocratique » Dans son discours, Houcine Abassi, Président du syndicat, réitérait son "soutien à la lutte palestinienne et à l’Etat palestinien avec pour capitale Al Qods [ Jérusalem ]. Le 29 janvier, autre anniversaire, célébré à la Mairie de Paris cette fois : celui du CRIF que recevra Bertrand Delanoë...


Après les embrassades de Ramallah en juin dernier avec Mahmoud Abbas qui lui remettait un passeport palestinien pour un Etat qui n’existe pas pour l’heure, Bertrand Delanoë faisait preuve d’une même émotion en recevant un cadeau des mains du Président de l’Union générale tunisienne du travail, l’UGTT le 20 janvier à Tunis. Le site tunisien Kapitalis.com nous rappelle que « ce sont les trois partenaires de l’UGTT au sein du Quartet, parrain du « dialogue national », qui a permis de résoudre la crise politique dans le pays après l’assassinat des deux dirigeants de gauche : Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi »..Rôle fort louable, s’il n’était entâché d’une forte hostilité envers Israël...

Concernant l’invitation de Bertrand Delanoë pour célébrer l’anniversaire de la création de ce syndicat, avant même la création de l’Etat tunisien en 1956, et l’inauguration de son nouveau siège dans la banlieue de Tunis, l’UGTT expliquait avoir « souhaité inviter Bertrand Delanoë et lui rendre hommage pour son soutien, ainsi que celui de la ville de Paris, à l’avènement d’une Tunisie démocratique », ce soutien s’étant notamment manifesté par »l’inauguration, le 30 avril dernier, dans le 13e arrondissement, de la place Farhat Hached, fondateur du syndicat et figure emblématique de l’indépendance tunisienne, assassiné en 1952 « . Kapitalis soulignant à propos du communiqué du syndicat : »Sans préciser (et cela se comprend) que les auteurs du meurtre étaient un groupe de colons extrémistes français". Cette culpabilité a-t-elle d’ailleurs jamais été démontrée ?

Lors de cette inauguration le Maire de Paris rendait hommage « aux Tunisens et aux Tunisiennes qui se sont battus pour que la Tunisie soit un pays libre et indépendant ...un acte posé contre l’idée de la colonisation ...qui est toujours la domination politique, économique, d’un peuple sur un autre et n’est jamais légitime »... On peut l’entendre ici : ->http://www.youtube.com/watch?v=DQ8F...].

Le Maire de Paris confondrait-il des territoires colonisés et des territoires disputés ?

On comprend, dès lors, que le Maire de Paris, qui confondrait territoires occupés et territoires disputés – ce qui est le cas en Judée Samarie – ou mandat – statut de la Tunisie- et colonisation, puisse entretenir d’excellents rapports avec l’UGTT qui, néglieant tout autre conflit dans le monde, vilipende Israël plus souvent qu’à son tour et a milité farouchement pour faire interdire toute relation entre la Tunisie et l’Etat hébreu... ainsi, sans doute, qu’il a pu entendre sans broncher de la bouche de son hôte Houcine Abassi en ce 20 janvier 2014 à Tunis qui, une fois encore ne s’en prenait qu’à Israël, : « nous renouvelons notre soutien à la lutte palestinienne et à l’Etat palestinien avec pour capitale Al Qods » (Facebook). On notera qu’il ne s’agit plus ici de « Jérusalem Est » , mais c’est la totalité de la capitale israélienne qui était ainsi revendiquée...

En avril 2013 ce même Houcine Abassi réitérait « le soutien des syndicalistes et des travailleurs au peuple palestinien dans son combat pour la liberté et l’édification d’un Etat indépendant avec comme capitale Al Qods Al Sharif » [ Jérusalem la Sainte ]. L’Economiste maghrébin, qui le rapporte, ajoute : « Le vrai djihad est en Palestine » criait l’assistance qui approuvait les propos de Abassi" venant de récuser toute ingérence étrangère en Syrie...

En juin 2012, même revendication rapportée par radiokef.tn : "Le secrétaire général de l’UGTT a, au nom des travailleurs de Tunisie, rendu hommage au peuple palestinien pour son combat contre l’occupation israélienne. Il a appelé l’OIT et l’ensemble des instances internationales à faire pression sur Israel pour un retrait immédiat de tous les territoires arabes occupés. Il a, également, exhorté la communauté internationale à amener Israel à libérer les prisonniers palestiniens et à garantir le retour des réfugiés en Palestine pour l’établissement d’un Etat palestinien indépendant avec pour capitale Al Qods Al-Sharif". Cette tartufferie se passe de commentaire...

Autre anniversaire pour le Maire de Paris le 29 janvier : le CRIF sera reçu, en sa présence, pour célébrer son 70 ème anniversaire dans les salons de la Mairie de Paris... Le mercredi 29 janvier 2014 à 18h


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil