Kippour Octobre 2005 - Message de Roger Cukierman, Président du CRIF

mercredi 12 octobre 2005


Chers Amis,

Mon message pour ce Kippour 5766 est porteur d’espoirs car le nombre d’actes antisémites enregistrés tant par le Ministère de l’intérieur que par le Service de Protection de la Communauté Juive a diminué de moitié au premier semestre 2005.

Cette diminution est encourageante. Elle est le fruit de l’action diligente de nos dirigeants, Président de la République, Premier Ministre, Ministres de l’intérieur, de la justice et de l’éducation. Elle est également le fruit de la mobilisation de tous les partis politiques démocratiques. Tous ont conscience que l’antisémitisme est contraire aux valeurs fondamentales de notre pays.

Ces espoirs nous font du bien après les années difficiles que nous venons de vivre.

Notre situation s’améliore, mais sommes-nous pour autant sortis de la crise ? Non. Je ne le crois pas.

La parole antisémite garde toute sa vigueur. Elle se nourrit d’idées malsaines : diabolisation d’Israël, communautarisme, concurrence parmi les victimes... La haine des Juifs est véhiculée par Internet et par satellite. Et les actes antisémites en 2005 sont toujours six fois plus nombreux qu’il y a 6 ans.

Face à tous ces défis, l’effort de pédagogie à faire est considérable pour éradiquer cette violence. C’est pourquoi nous ne devons relâcher ni notre vigilance, ni nos efforts.

Au cours des douze derniers mois, nous avons développé nos relations avec tous les partis politiques démocratiques, ainsi qu’avec les syndicats et notamment avec les syndicats d’enseignants et de juges.

Nous avons également développé un dialogue fructueux avec les représentants des religions catholique, protestante et musulmane. Nous avons créé conjointement avec le Consistoire de Paris et la Mosquée de Paris une association de l’amitié judéo musulmane co-présidée par le Rabbin Serfaty.

Ce travail commence à porter ses fruits. Nous avons ainsi constaté que les plus récentes décisions de justice semblaient prendre davantage en compte la gravité particulière des actes racistes ou antisémites. S’appuyant sur nos délégations régionales, l’association de l’amitié judéo-musulmane a fait circuler, cet été et avec un réel succès, un bus de l’amitié dans trente villes de France.

Nous avons aussi su nous mobiliser. Le CRIF avait obtenu l’interdiction de la chaîne de TV Al Manar, liée au Hezbollah. Le Premier Ministre nous a informé récemment être intervenu auprès de France Telecom pour qu’une de ses filiales cesse de diffuser Al Manar en Asie et en Amérique latine.

Au plan de la politique étrangère, là où nos critiques sur le déséquilibre de la politique moyen orientale de la France n’avaient pas manqué, j’ai le plaisir de constater un changement appréciable. Une nouvelle page semble en train de s’écrire entre la France et Israël. Nous nous félicitons du succès spectaculaire de la visite en France du Premier Ministre d’Israël. Souvenez-vous : une visite officielle en France d’Ariel Sharon n’allait pas de soi il y a quelques temps.

Le succès de cette visite s’explique évidemment par l’initiative courageuse du retrait de Gaza qui constitue une ouverture déterminante en direction de la paix. Ce succès s’explique aussi par la mort d’Arafat, dont on reconnaît enfin qu’il était un obstacle à la paix. Il s’explique encore par l’assassinat de l’ancien Premier Ministre libanais Hariri qui a amené la France à réviser son attitude à l’égard de la Syrie.

Nous nous félicitons de cette évolution même si nous continuons de souhaiter que la France dénonce toutes les organisations et tous les Etats qui soutiennent le terrorisme y compris lorsqu’ils se trouvent au Proche-Orient.

A l’occasion de ces fêtes de Tichri, je souhaiterais conclure en saluant le dévouement remarquable dont font preuve les membres du Service de Protection de la Communauté, tout au long de l’année et depuis de trop nombreuses années. Tout comme le CRIF maintiendra sa vigilance au cours de l’année qui commence, je vous invite à maintenir votre vigilance et à ne pas hésiter à faire appel au Service de Protection de la Communauté si vous en avez besoin.

En mon nom personnel, au nom de ma famille, et au nom du CRIF, je forme le vœu que cette nouvelle année soit une année de paix pour le monde, et notamment pour les Israéliens et pour les Palestiniens. Je forme aussi le vœu que cette nouvelle année soit une année de tranquillité retrouvée pour nous tous en France.

Chana Tova, Hatima Tova


Les textes

Mots-clés

Accueil