La coopération entre Israël et les Palestiniens existe et se porte bien : la construction de l’usine de traitement d’eaux usées de Naplouse vient de s’achever

Hélène Keller-Lind

samedi 3 août 2013, par Desinfos

« Tant de choses se passent déjà. Quand quelqu’un vous dit qu’Israéliens et Palestiniens ne peuvent trouver de terrain d’entente ou traiter des problèmes qui les divisent, ne le croyez pas. Voyez seulement ce qu’ils font ensemble et ce qu’ils essaient de faire ».
John Kerry, Washington 30 juillet 2013


23 juillet 2013. Après des années de planification la construction de l’usine de retraitement des eaux usées de la ville de Naplouse et de sa région avait débuté en septembre 2010. Ce projet de 32 millions d’€, financé par la Banque de développement allemande KFW, a été coordonné par l’unité de Coordination et de Liaison pour la région de Naplouse et des représentants de diverses sections gouvernementales, pour l’eau, les transports, l’environnement, etc. auprès de l’Administration Civile de Judée Samarie, ainsi que des responsables de la Coordination et la Liaison de la zone de Naplouse. Le Lieutenant Sapir Mizrahi assurant la liaison avec l’entreprise allemande Kinetics chargée de superviser les travaux.

C’est elle qui a obtenu les accords pour les infrastructures, les permis des services de sécurité, la construction d’une route d’accès à l’usine, la mise en place de lignes électriques, etc. A la satisfaction de toutes les parties concernées. Aujourd’hui l’usine est terminée. Elle en est actuellement à sa phase expérimentale pour tester l’eau traitée et s’assurer qu’elle est utilisable et elle devrait être fonctionner d’ici la fin 2013. Dans un premier temps elle desservira cent mille habitants de Naplouse et de ses environs puis deux cent quarante-mille. Elle ajoutera deux millions et demie de mètres cubes par année aux ressources en eau de l’Autorité palestinienne.

Autres aspects positifs : cela limitera les écoulements d’eaux usées qui se déversent dans la rivière locale puis dans des zones en Israël. Par ailleurs elle génère sa propre électricité, minimisant la pollution.

Pendant une période de deux ans l’entreprise allemande, en coopération avec Israël, formera des Palestiniens pour qu’ils puissent faire fonctionner l’usine seuls. Mais le Lieutenant Mizrahi souligne que la Coordination des Activités Gouvernementales dans les Territoires continuera à assister si cela est requis.

Adapté de l’article de Uriya Baumer http://www.cogat.idf.il/901-11010-en/Cogat.aspx


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil