Le sondage bimestriel du Maariv démontre cette semaine que 55 % des personnes interrogées continuent de soutenir le désengagement.

service de Presse de l’ambassade de France en Israël

vendredi 15 juillet 2005


Mais en dépit de cela, 39 % estiment que « le terrorisme s’intensifiera après le désengagement », contre 20 % seulement qui pensent le contraire ; 31 % pensent qu’il restera « sans changement ».

Le quotidien populaire de centre droit en conclut que « les Israéliens ne nourrissent pas d’attentes excessives » dans ce domaine.

16 % des personnes interrogées estiment que les indemnités promises aux colons sont « trop élevées » ; 25 % — qu’elles sont trop basses ; 40 % les considèrent comme adéquates et justifiées.

Quant à la cote de popularité du Premier ministre Ariel Sharon, elle s’établit à 46 points ; lors du sommet de Charm el-Cheikh de janvier, elle était de 61 points.


Articles des brèves

Mots-clés

Accueil