La chaîne France 5 : permis de tuer ?

Laurence Nguyen | France-Israël

mercredi 10 octobre 2012, par Desinfos

Alors que ces jours-ci, le soir même, les autres chaînes de télévision françaises nous expliquent, à grand renfort de psychologues, politologues et autres spécialistes, que le terrorisme islamiste anti-juif est alimenté par le conflit israélo-palestinien, la chaîne France 5, à 20 heures 35, commet la diffusion d’un « documentaire » de propagande du plus bas niveau


« 5 cameras brisées » serait un reportage filmé par un habitant de Bi’lin, un Palestinien de Cisjordanie.

Aucun film de propagande ne peut être plus habile, plus mensonger, plus dangereux.

L’angélisme dans la présentation, la voix douce et triste de l’auteur (de sa doublure en français), les symboles faciles tels ce petit garçon, fils de l’auteur, offrant un rameau d’olivier à un soldat israélien, les oliviers en flammes, sans que l’on sache qui a mis le feu, la violence à sens unique, et bien sûr, l’inévitable caution de quelques Israéliens d’ultra-gauche venus manifester, font de ce film une action de propagande extrêmement dangereuse.

Plus dangereux encore, le pseudo débat qui suivit. Le dictionnaire propose pour le terme débat :examen d’un problème entre personnes d’avis différents. Mais les avis n’étaient PAS différents. La « journaliste » Carole Gaessler semblait indignée contre Israël comme si elle découvrait à travers le film, un conflit de 64 ans, comme si elle gobait, pour le faire gober au public, la perversité des images et des mots, ne manquant pas de prononcer ces termes qui marquent la mémoire : « le mur de la honte », « les colons ». Les intervenants, grinçaient d’une même voix (Alexandre Adler expliquera sans doute son étrange silence), ils fustigeaient mais jamais n’expliquaient, c’était la vision infantile et ignorante du combat des « victimes » contre les « bourreaux ».

En un temps ou, plus que jamais, s’imposent des explications historiques, géopolitiques, qui seules permettraient la réflexion du téléspectateur, quel mépris du public ! Mais surtout quel danger, dans ces temps de haine contre la communauté juive, quelle responsabilité si demain un autre Mohamed Merah…..

Ces réflexions sont adressées ce jour à Madame Carole Gaessler, à Monsieur le Directeur de la chaîne France 5, à Monsieur Président-Directeur Général de France Télévisions.


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil