Le Conseil National Palestinien soutient le programme nucléaire iranien alors que Téhéran serait à deux ans d’avoir la bombe

Hélène Keller-Lind

dimanche 15 juillet 2012, par Desinfos

Par la voix de son Président, Salim Al-Zanon, le Conseil National Palestinien, qui représente tous les Palestiniens, vient d’apporter un soutien total à Ali Larijani, Président du Parlement iranien, à propos du programme nucléaire iranien, qualifié de « pacifique », au mépris de tout ce qu’a pu en dire l’Agence Internationale à l’Énergie Atomique, une majorité de gouvernements ou MI5. Alors que les négociations pour convaincre l’Iran de renoncer au nucléaire militaire sont dans l’impasse. Et le CNP de pointer l’armement nucléaire américain et le programme supposé israélien...


Un CNP non élu

Le Conseil National Palestinien, représente tous les Palestiniens où ils se trouvent, nous dit l’ONU, qui précise que le CNP est l’instance dirigeante suprême de l’OLP . Sur le papier, étant donné qu’il n’y a pas eu d’élections depuis des lustres chez les Palestiniens, à quelque niveau que ce soit et que les élections annoncées pour octobre prochain sont compromises, compte tenu du refus du Hamas de les organiser dans la Bande de Gaza. Le CNP n’a donc aucune existence légale . Mais pas grand monde ne semble s’en préoccuper.

Par ailleurs, si le CNP est censé prendre les décisions sur le plan légal et politique, dans les faits ce sont plutôt Mahmoud Abbas qui les prend pour les Territoires sous son contrôle et le Hamas pour ce qui en est de la Bande de Gaza. Pourtant, sur le plan symbolique, le CNP a une certaine importance.

Or, son Président, Salim Al-Zanon, vient d’adresser un message à Ali Larijani que l’agence iranienne Fars News, qualifie de son « homologue »...Le rédacteur de la dépêche a dû rire sous cape en utilisant ce mot car qui pourrait sérieusement comparer le CNP et le Majlis, ce Parlement d’une nation de près de 80 millions d’habitants a l’histoire si riche...

Le CNP solidaire de la République Islamique

Dans ce message, s’exprimant au nom du CNP, Salim Al-Zanon proclame « nous annonçons notre solidarité avec la République Islamique dans ses efforts pour acquérir une énergie nucléaire pacifique ». Ajoutant : « nous condamnons la propagande menaçante du régime agressif et d’occupation [ lire Israël ] contre la République Islamique d’Iran et son programme nucléaire pacifique ». Il condamne dans le même temps les « puissances occidentales » et dénonce le fait qu’Israël et les États-Unis aient, selon lui, des stocks d’armes nucléaires.

MI5 : l’Iran aura la bombe en 2014

En guise de programme nucléaire pacifique, l’Iran possédera « vraisemblablement un arsenal miliaire nucléaire d’ici 2014 », selon Sir John Sawers, le patron du MI5, l’agence de renseignement britannique. Propos tenus devant une centaine de fonctionnaires britanniques à Londres et rapportés, notamment, par le quotidien The Telegraph Selon lui cette donnée rend de plus en plus probable une frappe militaire des États-Unis et d’Israël.

Téhéran continue à jouer la montre, les États-Unis s’efforcent de dissuader

Pendant ce temps, Téhéran continue à nier toute mauvaise intention et à jouer la montre en faisant échouer toute tentative de négociation l’une après après l’autre en dépit des forts soupçons de l’Agence Internationale à l’Énergie Atomique et de la majorité des 5 + 1... Les États-Unis font savoir par la voix du Général Robert Kehler, chef du Commandement stratégique américain, qu’a été mise en place dans la région une dissuasion stratégique au moyen de quelque 2.150 têtes nucléaires, ainsi que de forces conventionnelles importantes, assorties de partenariats avec des amis et alliés...


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil