Mondo Cane : L’aide humanitaire israélienne une fois de plus dénaturée de manière enfantine par les ennemis d’Israël

Hélène Keller-Lind

samedi 14 juillet 2012, par Desinfos

Lorsque des médecins israéliens avaient aidé d’une manière exemplaire en Haïti d’aucuns avaient prétendu qu’ils n’étaient présents que pour prélever des organes et en faire le trafic. Aujourd’hui c’est l’Iran qui se ridiculise en affirmant que le personnel israélien parti en Turquie pour aider les Syriens qui fuient les massacres du dictateur de Damas, est, en réalité allé recruter des agents pour le Mossad.


Confondant de bêtise. Mais une bêtise pourtant trop souvent crue sur parole, hélas, dans le monde arabo-musulman. Il y avait eu les ragots sur les attentats du 11 septembre, affirmant que la date d’une fête juive avait été choisie pour qu’il n’y ait pas de victimes juives. Cela démontrant, soi-disant, qu’il s’agissait d’un complot israélien. Absurdité qui a pourtant pris et a été largement reprise.

Haïti : Israël diffamé

Il en a été de même de nombreuses autres fois. Comme lorsque des médecins, chirurgiens, installèrent le premier hôpital de campagne en Haïti après le terrible tremblement de terre ayant fait d’innombrables victimes. Leur action fut exemplaire et cruciale L’hôpital de campagne ultra-moderne de Tsahal qui y fut installé fut longtemps le seul à y fonctionner. Il fut très largement apprécié

Certains accusèrent alors Israël d’avoir provoqué ce tremblement de terre pour pouvoir ensuite redorer son blason , d’autres accusèrent ces médecins d’être allés en fait récolter des organes humains, comme le fait un « chercheur » qui était publié dans le Palestinian Times Un organe de presse qui bénéficie du patronage de la Baronne Tonge, née Smith, anti-israélienne notoire. Le ridicule ne tuant pas, ce pair du royaume qui appartient au Parti Libéral n’hésita d’ailleurs pas à réclamer qu’il y ait enquête

Réfugiés syriens : Fars désinforme et voit le Mossad partout...

Aujourd’hui c’est la très « sérieuse » agence de presse semi-officielle iranienne Fars News qui sort une accusation enfantine du même acabit. Ce serait, affirme-t-elle dans une dépêche, non pas des humanitaires qu’Israël aurait envoyé en Turquie pour aider les réfugiés syriens, mais... des agents du Mossad qui se seraient infiltrés sous couvert d’aide pour recruter des « larbins et mercenaires ». Avec l’aide des services de renseignement turcs. Ils reprennent cette « information » de l’agence de presse Al-Sharq al-Jadid et ajoutent que cela est confirmé par le quotidien libanais Annahar.

Pourtant, l’aide israélienne est précieuse...

Un autre quotidien libanais, The Daily Star, bien que datant son article de « Jérusalem occupée », confirme cette aide israélienne en Turquie et en Jordanie qui a débuté il y a deux mois, précisant que les secouristes et personnel israéliens, qui fournissent « nourriture, médecine et une grande aide », appartiennent à des ONG et ne représentent pas le gouvernement Ce qui a dû être la condition sine qua non à leur venue.

Le quotidien cite le député druze israélien, membre du Likud, Ayoob Kara, qui souligne que le gouvernement israélien ne tient pas à laisser croire qu’il aide l’opposition syrienne et n’intervient pas directement, ajoutant toutefois qu’il travaille avec son gouvernement et le gouvernement jordanien pour organiser un éventuel traitement de blessés syriens en Israël.


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil