Bras de force Iran / USA : trente-cinq bases américaines et Israël dans la ligne de mire des Gardiens de la Révolution

Hélène Keller-Lind

mercredi 4 juillet 2012, par Desinfos

C’est dit : en cas d’attaque sur l’Iran les forces navales des Gardiens de la Révolution lanceront aussitôt des missiles dont l’efficacité vient d’être démontrée dans l’opération « Le Grand Prophète 7 » sur 35 bases des États-Unis dans la région et sur « les territoires palestiniens occupés » - lire Israël-. Bases qui ne sont pas une menace, mais « une bonne occasion » pour le Général des forces aériennes des Gardiens de la Révolution Islamique. Cela s’inscrit-il dans l’attente de la venue tant attendue du Mahdi ?


Bases américaines et Israël dans la ligne de mire des missiles de Téhéran

On pouvait s’y attendre. Ne se contentant pas de manœuvres militaires de grande envergure ayant pour nom de code « Le Grand Prophète 7 » qui, selon Téhéran aurait démontrait la fiabilité totale des missiles iraniens, , l’Iran précise clairement la nature de ses menaces. Et le fait par la bouche du Général de Brigade des forces aériennes des Gardiens de la Révolution Islamique, Amir Ali Hajizadeh.

Ayant choisi une photo du Général souriante, narquoise peut-être, pour illustrer sa dépêche, l’agence de presse iranienne Fars News, rapporte ses propos. En cas d’attaque sur l’Iran les 35 bases militaires américaines dans la région seraient aussitôt détruites. Il précise : « toutes ces bases sont à portée de nos missiles. Et les territoires (palestiniens) occupés [ lire Israël ] sont aussi de bonnes cibles pour nous ».

Fars news rappelle que pendant les manœuvres militaires en cours les Gardiens de la Révolution ont lancé « des dizaines de missiles Shahab 1, 2 et 3, Fateh, Qiyam, Golfe persique et Zelzal sur une base aérienne hypothétique » [ noms à connotation religieuse ou géopolitique]. Cette base étant une reproduction d’une base américaine.

Une bonne occasion de hâter le venue du Mahdi ?

Le Général se paie le luxe d’ajouter qu’en ce qui le concerne, « ces bases ne sont pas une menace mais une bonne occasion ». Ce qui pourrait surprendre à première vue. Mais cette remarque peut s’expliquer par un élément central de la vision iranienne chiite des choses, version Ahmadinejad. Un élément dont on n’entend peu parler mais d’une grande importante. En effet, pour hâter la venue du douzième imam, Muhammad al Mahdi, révéré par les chiites et qui adviendrait à l’aube d’une ère nouvelle, une conflagration apocalyptique serait nécessaire. Or, Ahmadinejad se croit investi d’une mission divine en la matière et estime qu’il a été désigné pour hâter cette venue tant attendue... Une émission de Fox News dans laquelle interviennent plusieurs experts sur la question, dont Dore Gold, ancien ambassadeur d’Israël auprès des Nations unies, est édifiante .

Cela expliquerait aussi pourquoi les responsables iraniens feraient fi de la mort de milliers de Palestiniens en cas de frappe sur Israël, ce qui serait inévitable, compte tenu de la géographie du lieu. Morts palestiniens qui seraient bienheureux car autant de « martyrs » gagnant le paradis pour eux-mêmes et leur famille. D’autant plus bienvenus dans doute que leur mort aurait contribué à l’arrivée du « douzième imam »...

D’une manière bien plus prosaïque Fars news réitère par ailleurs la menace de l’Iran de « fermer le Détroit stratégique d’Ormuz. Il est estimé que 40% du pétrole mondial y transite ».


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil