Le rapporteur spécial de l’ONU sur les droits de l’homme dit que le plan de retrait d’Israël est courageux et qu’il est juste de le faire

Ynetnews

jeudi 24 mars 2005

Un expert des droits de l’homme des Nations unies a pressé Israël d’avancer encore vers le démantèlement d’implantations après avoir octroyé un rare éloge au gouvernement et aux militaires pour les progrès récents dans les territoires.


Le rapporteur spécial de l’ONU sur les droits de l’homme dans les territoires palestiniens, John Dugard, a mis en évidence la libération récente par Israël de prisonniers palestiniens, l’abandon de quelques points de contrôle, la fin des démolitions de maison et des éliminations ciblées, aussi bien que le nouveau tracé de la clôture de sécurité de la Rive occidentale.

« Je pense que ce sont des mouvements importants dans la direction juste, » a dit Dugard.

Le plan de retrait de Sharon célébré

Pour son rapport à la Commission des droits de l’homme de l’ONU qui tient sa réunion annuelle à Genève, Dugard a choisi le plan de retrait de la Bande de Gaza du Premier Ministre Ariel Sharon.

« C’est un mouvement courageux de la part d’Israël et celui-ci divise Israël, » a-t-il écrit. « Mais c’est une chose juste à faire et elle doit être reconnue comme tel par ceux qui sont concernés par les droits de l’homme et la loi humanitaire dans les territoires palestiniens. »

Dugard, dont le rapport est basé sur une visite dans les territoires palestiniens et en Israël après l’accord de cessez-le-feu en février, avait été un critique féroce des violations de droits de l’homme par Israël.

Dans un rapport précédent publié il y a deux mois il a très brusquement critiqué les démolitions de maisons dans Bande de Gaza et la Rive occidentale, avertissant qu’elles pourraient constituer « de sérieux crimes de guerre ».

La patience palestinienne n’est pas illimitée

Cependant, Dugard a souligné que les problèmes de droits de l’homme fondamentaux subsistent à long terme malgré les améliorations récentes.

« Je crois que la patience palestinienne n’est pas illimitée et que si Israël ne résout aucun des problèmes-clés, alors la patience palestinienne s’écoulera et les activistes reprendront encore une fois leurs activités et menaceront la sécurité d’Israël, » a-t-il dit.

Le rapport a souligné que l’Autorité Palestinienne doit contrôler des groupes terroristes responsables des attentats-suicide et des attaques sur les habitants des implantations et Tsahal.

Cependant, Dugard a dit, qu’Israël doit aussi « tenir son côté de l’affaire », en abordant les droits de l’homme principaux.

Quoi qu’il en soit, l’ambassadeur à l’ONU à Genève, Yitzhak Levanon, a accueilli « un certain nombre d’éléments nouveaux et positifs » dans le rapport.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil