BDS France : ses affabulations démenties par la grâce de Publicis et du MAE

Hélène Keller-Lind

vendredi 22 juin 2012, par Desinfos

La campagne de BDS France, ou d’ailleurs, a pour but de délégitimer Israël sous couvert de justice et d’angélisme, en dénonçant « colonisation », « apartheid », etc. comme elle vient de le faire dans un courrier adressé aux Bouffes du Nord pour enjoindre ce théâtre à mettre en place un boycott culturel d’un autre âge. Or, la signature à Ramallah d’un accord de partenariat entre le groupe Publicis et Zoom, « l’agence palestinienne de services marketing créatifs, numériques et multimédias » sous les auspices du ministère des Affaires étrangères français montre le ridicule de ces accusations et de ce misérabilisme...


PDF - 758.1 ko
PDF - 758.1 ko

Voici ce qui a été publié le 20.06.2012 sur le site du Consulat de France à Jérusalem. Cela donne une idée de la réalité palestinienne aujourd’hui...

PDF - 758.1 ko

La compagnie Zoom palestinienne en pleine santé mais le misérabilisme anti-israélien se porte toujours bien, lui aussi

Ce même jour, le 20 juin, la campagne BDS France – dont on peut se demander comment et par qui elle est financée étant donné que ce sont quelque 170 organisations palestiniennes qui fonctionnent librement au pays d’une soi-disant « apartheid » - publiait une lettre ouverte adressée au Théâtre des Bouffes du Nord pour l’enjoindre à mettre en place un boycott culturel d’un autre âge en revenant sur sa décision d’accepter « l’invitation que le théâtre israélien Cameri » lui « a adressée pour présenter » sa « pièce « Le costume » en décembre 2012 à Tel Aviv ».

Ceci au motif que, écrit BDS France, « ce théâtre....donne des représentations dans la colonie d’Ariel en territoire occupé palestinien et a donné son accord pour se produire dans la colonie de Kiryat Arba, l’une des plus impliquées dans les cas de violence raciste à l’égard des Palestiniens ». Etc.

Ces deux éléments se trouvent dans l’essentiel de l’actu du 22 juin collectée par Marc Knobel

Les réalités de la situation palestinienne

Les photos publiées par le consulat de France à Jérusalem pour illustrer la condition palestinienne, la bonne santé d’une agence de publicité palestinienne qui travaille dans les Territoires palestiniens, suffiront à montrer le ridicule des caricatures diffusées par BDS.

Il faut lire aussi la Lettre d’Information du consulat, ambassade de France pour les Palestiniens, en réalité, pour juin 2012 Ou jeter un coup d’œil sur les activités, etc. proposées par les centres culturels français dans ces territoires palestiniens. Comme à Naplousehttp://www.consulfrance-jerusalem.o...>http://www.consulfrance-jerusalem.o...]Institut-Francais-de , Ramallah ou Gaza Elles feraient parfois pâlir d’envie des bourgades hexagonales...Alors, « colonisation », etc ?

Non, la situation n’est idéale ni pour les Palestiniens, ni pour les Israéliens
Est-ce à dire que tout est parfait ? Bien sûr que non. Mais le contexte est un contexte de processus de paix bloqué, de Territoires palestiniens disputés, dont une partie est gérée par des Palestiniens : la Bande de Gaza, entièrement évacuée par Israël en 2005 et qui s’est choisi un gouvernement terroriste avec le Hamas – mouvement considéré comme terroriste par l’UE, les États-Unis, le Canada, etc. – qui tire aujourd’hui une pluie de roquettes sur un million de civils du sud d’Israël, . L’autre partie située en Judée Samarie, gérée par l’Autorité palestinienne comprend les villes et bourgades palestiniennes d’une certaine importance et la quasi-totalité des Palestiniens y est sous gestion palestinienne.

On notera que ces deux groupes palestiniens ne peuvent s’entendre entre eux, ne peuvent parvenir à une unité, quand ils ne s’entretuent pas...Même si un accord « de réconciliation » a été signé en 2011, même si un gouvernement de techniciens a été annoncé encore et encore...ou « pour bientôt »

Sans les Territoires gérés par les Palestiniens, mieux vaut ne pas être apostat, ni...femme. Les crimes dits « d’honneur » étant toujours autorisés en quelque sorte puisqu’ils en sont pas punis comme ils devraient l’être...

Par ailleurs, un récent sondage par un Institut palestinien de renom vient de montrer qu’une écrasante majorité de Palestiniens estiment que leurs dirigeants sont corrompus et les privent de liberté. Et ils savent de quoi ils parlent...

La voilà la réalité palestinienne dont les tenants de BDS et autres anti-israéliens ne vous parleront jamais...Et dont, s’ils étaient de véritables amis des Palestiniens, ils devraient se préoccuper..

A propos du « droit » si souvent invoqué par les pseudo bonnes âmes qui, en réalité, se contrefichent des réalités palestiniennes, il faut lire cet article du professeur Ruzié, spécialiste du droit international

Quant aux Israéliens, vivre sous la menace terroriste ou les tirs du Hamas, la diffamation constante, voilà une condition qui n’est guère enviable


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil