Abbas ment à Paris, ses hôtes français le croient. La preuve par son incitation à la haine anti-israélienne et antisémite au quotidien

Hélène Keller-Lind

lundi 11 juin 2012, par Desinfos

« Je ne veux ni isoler ni délégitimer Israël » affirmait Mahmoud Abbas lors d’une conférence de presse commune avec François Hollande. Le troisième et non le moindre de ses interlocuteurs parisiens. Qui le croient, évidemment, puisqu’ils lui ont apporté un soutien politique et financier. Pourtant des ONG palestiniennes et la télévision du Fatah continuent à inciter à la haine anti-israélienne et à enjoindre la jeunesse palestinienne à prendre les armes, voire à se transformer en bombes humaines...Et, en ces temps de crise économique, le contribuable français cofinance cette incitation...


Une incitation à la haine anti-israélienne et antisémite cofinancée par la France

Mahmoud Abbas mentait ouvertement lors de sa visite triomphale à Paris où il était reçu en hôte de marque les 7 et 8 juin derniers . Il affirmait, en effet, ne vouloir chercher en rien à « isoler ni délégitimer » Israël . Ceci notamment devant le Président de la République qui n’émit pas la moindre réserve à cet égard. Pas plus que ne réagit le consul de France à Jérusalem qui assistait à la conférence de presse commune entre François Hollande et Mahmoud Abbas. Or celui qui est, de fait, l’ambassadeur de France auprès des Palestiniens ne peut ignorer que l’incitation à la haine anti-israélienne et antisémite est systématique, que ce soit dans la Bande de Gaza mais aussi dans les Territoires régis par l’Autorité palestinienne. Ses services suivent nécessairement ce qui s’y fait, que ce soit dans ses manuels scolaires ou ses médias ou discours officiels. Et cofinancent même cette incitation comme on le verra ci-dessous.

En effet, il l’ignore d’autant moins que la France y participe par le biais de son réseau culturel dans ces territoires. Les exemples abondent... Et ce consulat subventionne des ONG douteuses incitant à la haine d’Israël et des Juifs. Le Président de la République qui ignore sans doute cet état de choses a pourtant annoncé une augmentation des crédits alloués à ces réseaux !

Or, alors que Mahmoud Abbas débitait benoîtement ses mensonges, jurant ses grands dieux vouloir « coexister » avec Israël et empochant un chèque de 10 millions d’euros, Palestinian Media Watch, Observatoire des Médias palestiniens, relevait deux exemples nauséabonds d’une incitation à la haine d’Israël et des Juifs et une incitation adressée aux jeunes Palestiniens pour qu’ils suivent l’exemple des « bombes humaines » présentées comme modèle à suivre....

Ainsi une ONG palestinienne, Burj Luq-Luq Social Center Society, qui ne peut fonctionner qu’avec l’accord de l’Autorité palestinienne et est cofinancée par le ministère palestinien à la Jeunesse et aux Sports, les Nations unies, qui a reçu des fonds versés entre autres par le consulat de France à Jérusalem, l’Union des Institutions Italiennes, l’Agence de Développement Suisse, l’UNESCO, etc. livrait le message suivant dans un spectacle de marionnettes pour enfants : « Fumer ne nous aide pas à devenir des hommes comme le croient beaucoup, Jérusalem n’a pas besoin de jeunes ou d’hommes qui tiennent des cigarettes. Elle a besoin d’hommes qui tiennent des mitrailleuses. » Jérusalem où dit une marionnette « nos jeunes sont tués par les Juifs ».

La vidéo du spectacle sur le site web de l’organisation, traduit et mis en ligne par PMW, montre clairement le sigle du ministère des Affaires étrangères français.... Le contribuable français cofinance donc de type d’incitation sans le savoir...

Autre exemple très récent relevé par PMW : dans un programme destiné aux jeunes de la télévision officielle palestinienne et PYALARA, une ONG palestinienne financée par l’Union européenne ou des organisations telles que Save The Children, les présentateurs rendaient hommage aux 91 terroristes, dont des bombes humaines et dont les corps venaient d’être rendus à l’Autorité palestinienne. Le jeune présentateur déclarait « la patrie ne mourra pas mais nous mourrons pour elle ». Quant à la jeune présentatrice, elle affirmait : « ces martyrs...sont les plus grands modèles pour nous car non seulement se sont-ils battus pour la patrie, mais ils sont allés au-delà du sacrifice qu’a été leur effort puisqu’ils sont allés jusqu’à sacrifier leur vie pour la patrie ».

Burj Luq Luq Social Center Society

Le site de ce centre social...on y voit cette vidéo incitant les jeunes Palestiniens à haïr Israël et les Juifs et à se saisir de mitrailleuses..

et on apprend que Thuram y a été invité par le Consulat de France à Jérusalem....


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil