Dans une interview à l’IMRA, un membre du Conseil Législatif Palestinien Abdul Karim Musalam : Israël peut emprisonner maintenant quiconque mène une attaque

Aaron Lerner

mercredi 9 février 2005


Abdul Karim Musalam (Abu Salah) est un membre du Conseil Législatif Palestinien représentant la Zone de Khan Younis. Il est membre du
Fatah et fait partie de la commission des lois du Conseil Législatif Palestinien .

Aaron Lerner de l’IMRA a parlé avec Abdul Karim Musalam via le téléphone hier soir, le docteur Michel Widlanski a fourni la traduction de l’arabe) :

IMRA : Maintenant que la fin de l’intifada a été déclaré au sommet de Sharm el-Cheikh, si quelqu’un effectue une attaque demain il aura un statut différent que quelqu’un qui a effectué des attaques auparavant ? S’il est capturé par Israël peut il être condamné et emprisonné par Israël ou l’Autorité Palestinienne exigera-t-elle sa libération ?

Abdul Karim Musalam : les Palestiniens désirent la paix et quiconque commet de la violence sera maintenant considérée pour comme avoir commis du terrorisme. Nous désirons la liberté et nous désirons la paix. Nous avons établi un hudna avec Hamas, le jihad Islamique et les forces de gauche et quiconque effectue une opération maintenant le fait tout seul. Cela signifie que si quelqu’un fait quelque chose comme cela, c’est un terroriste et ses actions sont du terrorisme.

Oui - ils ont le droit de capturer quiconque effectue une attaque.

IMRA : Et de le condamner à un peine de prison et de le maintenir en prison ?

Abdul Karim Musalam : si quelqu’un effectue une telle opération alors Israël a ce droit.


Articles des brèves

Mots-clés

Accueil