L’inénarrable Sara Daniel et son problčme avec Israël

Hélčne Keller-Lind

dimanche 11 mars 2012, par Desinfos

Fille de Jean Daniel, Sara Daniel est la rédactrice-en-chef adjointe pour le service étranger du Nouvel Observateur. Elle vient de sortir un récit de ses expériences de grand reporter en Irak, Liban et Afghanistan. Contient-il l’article qu’elle avait repris d’un quotidien britannique, sans le citer, ni mettre de guillemets, accusant les soldats israéliens de « viols crimes de guerre » ? Aujourd’hui, ŕ propos de l’Iran, elle se demande si « Israël va continuer ses agressions », alors qu’un million d’Israéliens vivent sous des tirs incessants de roquettes palestiniennes.


La plupart des journalistes ne se seraient pas remis d’une telle affaire. En effet, en 2001, Jean Daniel publiait dans le Nouvel Observateur un « reportage » de sa fille Sara, qui accusait les soldats israĂ©liens de violer des femmes palestiniennes pour que leur famille tue celles par qui le dĂ©shonneur serait ainsi arrivĂ©. Accusation sans le moindre fondement, que ne brandissent mĂŞme pas les Palestiniens. De plus, elle avait reproduit, sans le dire, un article paru dans un journal britannique....EmbarrassĂ©, son père avait Ă©voquĂ© des guillemets qui auraient sautĂ© au montage, faisant de cette accusation absurde une citation et non plus un plagiat scĂ©lĂ©rat....

On lisait : « A Gaza et dans les territoires occupĂ©s, ils ont [les meurtres de violĂ©es] reprĂ©sentĂ© deux tiers des homicides” (…) Les femmes palestiniennes violĂ©es par les soldats israĂ©liens sont systĂ©matiquement tuĂ©es par leur propre famille. Ici, le viol devient un crime de guerre, car les soldats israĂ©liens agissent en parfaite connaissance de cause ». Sara Daniel (Le Nouvel Observateur, le 8 novembre 2001) Le lien vers l’article dĂ©bouche sur une page qui n’existe plus...

Iran : « il faut voir si...IsraĂ«l va continuer ses agressions » s’interroge Sara Daniel

Aujourd’hui, devenue rĂ©dactrice-en-chef adjointe pour le service Ă©tranger du Nouvel Observateur, elle sort « Guerres intimes 2001-2011 », son rĂ©cit de ses expĂ©riences de grand reporter en Irak, Liban et Afghanistan. Reçue par Emmanuel Faux sur Europe 1 dans « C’est arrivĂ© demain » du 11 fĂ©vrier, pour en parler, elle a livrĂ© deux rĂ©flexions qui ne sont pas dĂ©nuĂ©es d’intĂ©rĂŞt. D’une part elle parle du rĂ´le des « fixers », contacts locaux incontournables pour les journalistes occidentaux qui seraient aveugles, sourds et muets sans eux, mais qui, finalement, et ce n’est pas elle qui le dit, donnent Ă  voir ce qu’ils veulent Ă  des reporters entièrement dĂ©pendants. On en a vu un exemple avec l’affaire Al-Dura, un journaliste ayant plaquĂ© un commentaire sur des images et un rĂ©cit d’un cameraman local. Ce que Pierre Rehov montrait, d’ailleurs, brillamment dans son documentaire « La route de JĂ©nine » pierrerehov.com . Lors de ses tournages pour la rĂ©alisation de ce film, il avait enregistrĂ© des « fixers » parlant arabe sans retenue devant lui, sachant qu’il ne les comprenait pas. Mais il avait fait traduire leur conversation plus tard, dĂ©couvrant comment une rencontre bidon avait Ă©tĂ© organisĂ©e pour lui dans un hĂ´pital palestinien avec une femme qui y avait accouchĂ© mais prĂ©tendait devant le rĂ©alisateur et sa camĂ©ra avoir dĂ» accoucher Ă  un checkpoint – accusation palestinienne rĂ©currente -....Un grand moment d’anthologie...

La seconde rĂ©flexion est ahurissante mais montre une constante dans le problème que cette journaliste a clairement avec IsraĂ«l. En effet, Ă  propos de l’Iran, elle souligne, Ă  juste titre que le premier « printemps » y a eu lieu. Ajoutant qu’il a Ă©tĂ© de courte durĂ©e et rapidement « mis sous cloche ». Un doux euphĂ©misme quand on se souvient de la brutalitĂ© de la rĂ©pression ou du visage de Neta, jeune femme assassinĂ©e dans la rue oĂą elle manifestait pacifiquement ». Sara Daniel poursuit en dĂ©clarant que « il faut attendre un peu pour voir comment les choses vont se dĂ©rouler » ajoutant le plus tranquillement du monde : et voir « si IsraĂ«l continue ses agressions »...
Emmanuel Faux ne relèvera pas.

La rĂ©Ă©coute de l’entretien ne laisse place Ă  aucun doute. Sara Daniel estime que c’est IsraĂ«l qui agresse l’Iran...alors qu’actuellement, depuis la Bande de Gaza, des terroristes, armĂ©s et financĂ©s par l’Iran, font rĂ©gner la terreur dans le sud d’IsraĂ«l en envoyant depuis 48 heures, toutes les 20 minutes au moins, une roquette ou un missile sur un million d’IsraĂ©liens ...


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil