Le merveilleux voyage de la Fondation France IsraŽl au pays de l’agriculture high tech

HťlŤne Keller-Lind

samedi 25 février 2012, par Desinfos

Cette fois, aprŤs des blogueurs ou des enfants de Justes, c’est une dťlťgation de haut niveau d’agriculteurs que la Fondation France IsraŽl, prťsidťe par l’ancien ministre et Conseiller dí…tat, Nicole Guedj, a emmenťe en IsraŽl du 19 au 23 fťvrier. Pour leur faire dťcouvrir une agriculture rťsolument high tech.


C’est √† travers de multiples rencontres avec des responsables du minist√®re de l’Agriculture isra√©lien, des fermiers dans moshav ou kibboutz, des chercheurs dans des centres de R&D, des visites dans des laiteries ou des serres avant-gardistes, que la d√©l√©gation de haut niveau de 20 agriculteurs fran√ßais a d√©couvert les r√©alit√©s de l’agriculture isra√©lienne qui n’a d’autre choix que l’efficacit√© pour r√©pondre aux d√©fis auxquels elle doit et devra faire face. Actuellement ces d√©fis ont pour nom sols semi-arides ou d√©sertiques, pour la moiti√© du pays, manque d’eau, eaux saum√Ętres, recycl√©es ou d√©sal√©es. Demain il y aura le r√©chauffement climatique, un manque d’eau accru et des difficult√©s de plus en plus grandes pour parvenir √† nourrir une population croissante. D√©fis partag√©s avec le reste du monde.

Le Centre Volcani

Isra√ęl a pu rena√ģtre dans un monde rural et agricole, comme le soulignait le ministre de l’agriculture isra√©lien, Orit Noked lors d’un d√ģner offert √† la d√©l√©gation par l’Union des Fermiers Isra√©liens. Il faut souligner que des centres de recherche en agronomie furent √©tablis tr√®s t√īt dans ce qui √©tait la Palestine mandataire. Comme le Centre Volcani √©tabli en 1922. Il abrite, entre autres, une banque de semences de plantes rares, dont certaines sont mentionn√©es dans la Bible. Elles sont conserv√©es dans des condition de temp√©rature et d’hygrom√©trie optimale et des tests de germination sont r√©alis√©s p√©riodiquement pour en v√©rifier l’√©tat. Certaines sont envoy√©es √† Kew Gardens √† Londres et dans une Banque de g√®nes en Norv√®ge pour assurer leur conservation.

Des recherches en mati√®re de production laiti√®re, un secteur clef en Isra√ęl, sont men√©es √©galement au Centre Volcani. Chaque vache de la laiterie exp√©rimentale y est surveill√©e sur toutes les coutures par des capteurs reli√©s √† des ordinateurs. Ils permettent de savoir comment et quand nourrir l’animal, s’il est en bonne sant√© ou pas, quelle quantit√© de lait il produit et la qualit√© de ce lait. Ce qui est important, m√™me si, en Isra√ęl, √† la diff√©rence de la France, le lait est achet√© au m√™me prix quelle que soit sa composition. Une tr√®s grande laiterie avec 900 vaches et 600 veaux, au kibboutz Tzora, √©tait au programmes des visites. Il y a en Isra√ęl 90 laiteries, les quatre plus grandes repr√©sentant 98 % du march√©.

Le Centre de Recherche de l’Université Ben Gourion du Néguev

Autre centre de recherche, celui de l‚ÄôUniversit√© Ben Gourion du N√©guev. O√Ļ furent pr√©sent√©es des recherches portant sur la biotechnologie des plantes, la gestion de l’eau, de l’√©cologie, de l’√©levage. Ou encore la culture de micro-algues, dont l’une, l’astaxanthine, produit un pigment rouge utilis√© comme colorant naturel. Un produit qui se vend cher.

Des recherches sont faites pour rentabiliser la culture des micro-algues dans certains domaines. Et rompre le « triangle du conflit:eau / √©nergie /nourriture ». Les chercheurs ont souvent fait des √©tudes post-doctorales en Isra√ęl et dans d’autres pays comme les √Čtats-Unis. Leurs √©quipes sont compos√©es de scientifiques ayant un doctorat ou de doctorants. Des projets sont men√©s avec des partenaires divers, tels que le CNRS.

Le Centre de Ramat Ha Néguev

Le troisi√®me Centre visit√© a √©t√© celui de Ramat Ha N√©guev o√Ļ des vari√©t√©s de plantes sont am√©lior√©es, rendues plus r√©sistantes aux stress climatiques ou caus√©s par la salinit√© de l’eau. Ainsi des tomates cerises sont nourries d’eaux saum√Ętres ou de m√©langes pour d√©terminer ce qui leur convient le mieux. Des exp√©riences similaires sont conduites sur du riz, des cactus grimpants originaires d’Am√©rique du Sud. Le but √©tant toujours de produire mieux et plus, en tenant compte du rapport qualit√© prix de revient. Le cr√©do √©tant de « produire plus pour moins », et ce √† tous les niveaux.

Autre aspect important : cr√©er des produits permettant une r√©duction de l’utilisation des produits phytosanitaires qui sont avec les engrais, une source de pollution des eaux superficielles et souterraines.

Kibboutz Magal, centre de recherche Netafim et irrigation au goutte à goutte, moshav Ashalim

Au Kibboutz Magal, une pr√©sentation a √©t√© faite du c√©l√®bre goutte √† goutte invent√© par Nefatim et permettant une irrigation rationnelle et ma√ģtris√©e et donc une √©conomie d’eau appr√©ciable. Avec visite de l’usine o√Ļ des machines achet√©es principalement en Allemagne, mais adapt√©es comme cela est souvent le cas en Isra√ęl, sont utilis√©es.

Un arr√™t marquant a √©t√© fait dans le d√©sert au moshav Ashalim o√Ļ la d√©l√©gation a d√©couvert les maisons de sable construites par des √©tudiants de l‚ÄôUniversit√© Ben Gourion qui y logent. Une jeunesse marchant dans les pas des pionniers, non loin de la tombe de Ben Gourion et de Sde Boker. Au petit matin on aper√ßut des bouquetins dans le kibboutz h√ītel rappelant la frugalit√© des premiers temps d’Isra√ęl.

Les r√©alit√©s d’Isra√ęl

Place a √©t√© faite aussi √† la connaissance des r√©alit√©s d’Isra√ęl de plusieurs mani√®res. Avec un guide francophone d√©crivant les zones travers√©es, comme ces for√™ts de pins enti√®rement plant√©es par le KKL en terrain rocailleux, l√† o√Ļ rien ne poussait auparavant, ou des vall√©es aux cultures luxuriantes install√©es √† l’emplacement de mar√©cages qui furent ass√©ch√©s dans les premiers temps d’Isra√ęl. Il y eut un petit aper√ßu de la barri√®re de s√©curit√© passant pr√®s de Kalkilya qui prot√®ges des attentats. Certains, √©tonn√©s, demandaient d’ailleurs o√Ļ se trouvait « le mur »....

Mais il y eut aussi une visite de la Vielle Ville de J√©rusalem, avec un arr√™t √† l‚Äô√Čglise du Saint S√©pulcre. Moment d’√©motion pour les chr√©tiens de la d√©l√©gation. Et un incident significatif lorsqu’un jeune vendeur du souk, √©tonnamment politis√©, interpella des membres du groupe pour leur dire son opposition √† Nicolas Sarkozy, qui, selon lui, prive les Fran√ßais de libert√© car √† la remorque des √Čtats-Unis. Au cours d’un √©change vigoureux avec la premi√®re vice-pr√©sident de la FNSEA, il reprocha, entre autres, la guerre d’Alg√©rie √† la France...

Autre moment d’√©motion partag√©e lors de la visite de Yad Vashem....

Graines de coopérations

Conquis, ayant v√©cu des moments tr√®s forts gr√Ęce √† un voyage parfaitement organis√© par l’√©quipe de la Fondation France Isra√ęl, les membres de la d√©l√©gation ont imagin√© de possibles coop√©rations avec leurs homologues isra√©liens. Sujet qui sera sans doute √©voqu√© dans le cadre du Salon de l’Agriculture qui ouvrait au lendemain du retour des agriculteurs en France. Certains iront sans doute au Salon Agritech de mai prochain en Isra√ęl. Un voyage de jeunes agriculteurs est envisag√©, ainsi qu’un voyage d’agriculteurs isra√©liens en France, √† la d√©couverte, notamment des fromages et des vins qui font l’excellence fran√ßaise.

Le succ√®s de ce voyage a confort√© Nicole Guedj dans l’id√©e que ce type de voyage contribue r√©ellement √† tisser des liens √©troits entre Fran√ßais et Isra√©liens qui se d√©couvrent et s’appr√©cient. Il s’est av√©r√© utile aussi pour contrer le boycott contre Isra√ęl trop souvent pr√īn√©, en France y compris.


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil