L’immigration africaine : entre hospitalité et cohésion nationale juive

Par Maître Bertrand Ramas-Mulhbach

dimanche 11 décembre 2011, par Desinfos

Plus de trois mille personnes immigrées d’origine africaine, en provenance d’Erythrée, du Soudan, du Nigéria ou de Côte d’Ivoire, ont franchi la frontière israélo- égyptienne en 2011. Eilat, première ville israélienne concernée par cette venue massive de personnes africaines a, en novembre 2011, appelé une nouvelle fois le gouvernement à agir pour mettre un terme à ce processus constitutif d’un véritable trouble à l’ordre public. Lors de sa visite dans la ville balnéaire du 29 novembre 2011, le Premier Ministre Benjamin Netanyahou, conscient de la difficulté, a tenté de rassurer en rappelant le rôle de la clôture qui doit : « assurer le caractère juif et démocratique de l’Etat d’Israël ».


Voir en ligne : http://lessakele.over-blog.fr/artic...


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil