Le Premier ministre Ariel Sharon s’engage à tout faire pour que l’élection, le 9 janvier, du président de l’Autorité palestinienne soit « libre, juste et efficace ».

dimanche 26 décembre 2004


« Il est important qu’il soit clair pour le monde entier qu’Israël a permis des élections libres, justes et efficaces », a affirmé Ariel Sharon, dont les propos tenus lors du conseil des ministres hebdomadaire ont été retransmis par Kol Israël.

Le gouvernement a adopté une série de dispositions, mises au point ces dernières semaines par des responsables israéliens et palestiniens sur l’organisation du scrutin, qui doit permettre de désigner le successeur de Yasser Arafat

Le Premier ministre a par ailleurs précisé qu’Israël appliquerait les mêmes modalités que celles qui avaient été en vigueur lors du dernier scrutin, en 1996, notamment pour le vote des Palestiniens de Jérusalem-Est

« L’élection est d’une importance cruciale pour permettre l’émergence d’une direction avec laquelle, nous l’espérons, il sera possible d’avancer dans le processus prévu par la Feuille de route », le dernier plan de paix international, a ajouté Ariel Sharon.

« Cette élection suscite un énorme intérêt international, qui va se traduire par l’arrivée de centaines d’observateurs étrangers en provenance des Etats-Unis et d’Europe, dont un certain nombre sont déjà là », a poursuivi Ariel Sharon.

Le Premier ministre a précisé que parmi les observateurs qui seront présents figureront l’ancien président des Etats-Unis Jimmy Carter et l’ex-Premier ministre français Michel Rocard...


Articles des brèves

Mots-clés

Accueil