Corruption palestinienne : le procès d’un ministre inculpé est repoussé à nouveau

Hélène Keller-Lind

vendredi 30 septembre 2011, par Desinfos

Sur tous les ministres palestiniens soupçonnés de corruption, un seul, le ministre de l’Agriculture, a été inculpé. Mais son procès vient d’être repoussé pour la troisième fois....Cette corruption endémique explique en partie les difficultés financière actuelles de l’Autorité palestinienne et coûte des millions aux contribuables des pays qui en financent le fonctionnement, dont la France.


Une corruption palestinienne endémique, des millions détournés

Ismail Daiq n’a pas de chance. De tous les ministres palestiniens soupçonnés de corruption et accusés par une commission ad hoc palestinienne, il est le seul à avoir été inculpé. On avait pourtant parlé aussi du ministre de l’Economie, Hassan Abu Libdeh. Mais l’enquête n’en finit pas.... Sans doute a-t-il de solides soutiens. Dans un autre ministère ce sont 5 millions de dollars qui ont été retrouvés... De quoi payer un mois de salaire aux terroristes palestiniens, appartenant à toutes les formations, Hamas y compris, emprisonnés en Israël après avoir été jugés en bonne et due forme...

Pourtant, ce ministre qui ne doit pas disposer d’appuis suffisants pour lui avoir évité des poursuites judiciaires, n’a pas encore été jugé et son procès vient d’être repoussé pour la troisième fois...mais il devrait être jugé le 6 octobre

Quant aux autres ministres soupçonnés de corruption par la commission ad hoc, mis à part le nom du ministre de l’Economie qui avait été murmuré, aucun autre nom n’a filtré et personne d’autre n’a été inculpé à ce jour. Et nous continuons à payer cette gabegie, étant donné que la France est l’un des pays donateurs soutenant l’Autorité palestinienne à coups de millions.

Combien de millions payés par le contribuable français finissent-ils dans la poche de dirigeants palestiniens ?

Ainsi la France verse 68 millions d’Euros par an en aide budgétaire aux Palestiniens comme le rappelait en mai dernier le ministère des Affaires étrangères, qui déclarait à cette occasion considérer « que le gouvernement palestinien actuel, sous la direction de Salam Fayyad, présente toutes les garanties nécessaires en matière de transparence des finances publiques et de bonne utilisation de l’aide internationale. » La France n’avait pas dû entendre parler de cette corruption ministérielle palestinienne endémique...

Une aide qui ne se borne pas à ce volet. Des centaines de millions d’Euros sont versés à d’autre titre, que ce soit pour soutenir les ONG palestiniennes – qui organisent les campagnes politiques palestiniennes et les campagnes de boycott anti-israélien -, des projets dits humanitaires, etc. comme le détaille NGO Monitor Et il faut ajouter la contribution de millions d’Euros de l’Agence Française de Développement ou une participation aux aides européennes ou mondiales..
La question étant de savoir combien de ces millions français alimentent le système corrompu palestinien et sont détournés.


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil