Selon l’agence officielle égyptienne, l’Egypte, Israël, les Palestiniens, les Etats-Unis et l’Union européenne seraient parvenus à un accord initial sur un règlement complet du conflit arabo-israélien

mercredi 8 décembre 2004

Des sources égyptiennes haut-placées, citées par l’agence officielle égyptienne, ont indiqué qu’un cadre avait déjà été fixé pour des mesures vers la réalisation d’une paix globale dans la région, impliquant un grand nombre de questions toujours débattues. 


L’une des questions est un accord pour un cessez-le-feu israélo-palestinien, dans lequel l’Autorité Palestinienne s’engagerait à arrêter les actions anti-israéliennes et à contrôler la situation dans les territoires.

Le Premier ministre israélien Ariel Sharon, pour sa part, a affirmé qu’il suspendrait toutes les opérations de l’armée israélienne contre les Palestiniens, aussi longtemps que les Palestiniens honoreraient leurs engagements et que l’Autorité Palestinienne serait capable de contrôler la situation.

Selon ce plan, Ariel Sharon doit rester engagé à la cessation des opérations militaires, aussi longtemps que l’autre partie reste attachée à ses engagements.

De plus, un effort de toutes les parties doit être fait pour s’assurer que l’élection présidentielle palestinienne aura lieu comme prévu le 9 janvier de l’an prochain, de sorte que les Palestiniens pourront choisir leur direction sans pression extérieure.

Par ailleurs, la partie égyptienne a discuté avec Ariel Sharon et d’autres responsables israéliens d’idées égyptiennes concernant un programme de travail sur la mise en oeuvre du plan de désengagement, selon les sources.

Les actions politiques devraient commencer en juillet prochain.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil