L’Autorité palestinienne ne prévient pas les activités terroristes dans les zones qu’elle contrôle. Si un État palestinien est créé, en théorie, Israël ne pourrait plus les y combattre

Hélène Keller-Lind

dimanche 18 septembre 2011, par Desinfos

Depuis Mai 2011 les forces de sécurité israéliennes ont démantelé 13 infrastructures terroristes du Hamas en Judée Samarie, arrêtant des terroristes qui préparaient des attentats. Terroristes vivant dans des villes sous contrôle palestinien, recrutés en prison où ils perçoivent un salaire versé par l’Autorité palestinienne – 5 millions de dollars par mois -. Terrorisme qui fonctionne en toute impunité alors que l’Autorité palestinienne se targue d’utiliser des fonds versés par la communauté internationale pour le prévenir. Comme le déclarait récemment à Boston Husam Zomlat, un proche conseiller de Nabil Shaath, « ministre des Affaires étrangères » palestinien.


Des cellules terroristes fonctionnent au nez et à la barbe des services de sécurité palestiniens

Husam Zomlat, l’un des responsables palestiniens que nous payons, - ancien représentant palestinien en Grande-Bretagne, actuellement conseiller de Nabil Shaath, « ministre des Affaires étrangères » palestinien - tout en expliquant que la création d’un État palestinien permettrait de porter plainte auprès des instances internationales contre Israël à tout bout de champ puisque « La Palestine » deviendrait alors un « État occupé, » où Israël ne pourrait mettre le pied, se plaignait, entre autres, du fait que, selon lui, les Palestiniens paient pour assurer la sécurité non seulement des Palestiniens mais aussi des Israéliens. Se payant le culot d’affirmer, devant des universitaires américains du MIT que « la situation est très confortable pour Israël »

Ce qui est démenti, bien sûr, par les faits. Les services de sécurité israéliens viennent, en effet, de publier un Rapport qui détaille les activités terroristes organisées en Judée Samarie dans des villes sous contrôle palestinien, notamment à Hébron. Depuis mai dernier ce sont 13 infrastructures terroristes qui y ont été démantelées par ces services israéliens Et plus de 20 terroristes ont été arrêtés, recrutés en partie dans la prison de Kishot où ils servaient des peines courtes pour actes terroristes comme fabrication de bombes artisanales, par exemple, – y recevant comme tout terroriste, quel que soit son appartenance, un « salaire » que lui octroie l’Autorité palestinienne, soit un total de plus de 5 millions de dollars mensuels versés par la communauté internationale – D’autres ont été recrutés sur place ou en Arabie Saoudite, par exemple. Des sommes importantes leur ont été versées, principalement par le Hamas, pour l’achat d’armes et leur entrainement. Ils étaient gérés depuis le Hamas en Syrie. Sans que l’Autorité palestinienne ne se rende compte de rien. Ou ne fasse quoi que ce soit si elle s’en est rendu compte.

Une recrudescence des activités terroristes du Hamas organisées en Judée Samarie...

Un attentat a déjà été commis par ces cellules, tuant un citoyen britannique et blessant 44 personnes le 23 mars dernier en Israël. Elles ont pu être identifiées grâce à des arrestations de certains de ses membres et une surveillance par les services de sécurité israéliens, une infrastructure existant également à Jérusalem. Mais c’est en toute impunité qu’elles fonctionnaient dans les zones de Judée Samarie contrôlées par l’Autorité palestinienne
Les forces de sécurité israéliennes soulignent qu’il y a une recrudescence des activités terroristes du Hamas organisées en Judée Samarie. Leurs cibles sont en Israël.

Par ailleurs, faut-il rappeler qu’il y a eu réconciliation entre l’Autorité palestinienne et le Hamas et qu’à Boston, Husam Zomlat annonçait que « le « train » de la réconciliation palestinienne avancera après cette reconnaissance... » de la « Palestine. »


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil