Paris a officiellement demandé à Israël de cesser son soutien au président Gbagbo

lundi 6 décembre 2004


La France a officiellement demandé à Israël d’interrompre son soutien militaire au président ivoirien, Laurent Gbagbo, dont le pays est confronté depuis septembre 2002 à une rébellion armée, a rapporté mercredi l’hebdomadaire satirique français, « Le Canard enchaîné ».

La demande française qui inclut le retrait de la Côte d’Ivoire des coopérants militaires et des drones de reconnaissance israéliens, a été récemment présentée par l’ambassadeur de France en Israël, Gérard Arnaud, précise-t-on de même source.

Selon une source française, une quarantaine de conseillers israéliens travaillent pour le compte du président ivoirien, Laurent Gbagbo, qui s’appuie notamment sur leur expertise dans le renseignement et les écoutes téléphoniques.

Des Israéliens auraient en outre été aperçus lors des manifestations anti-françaises qui ont suivi la destruction le 6 novembre dernier, des moyens aériens des Forces armées nationales de Côte d’Ivoire (FANCI) par des soldats français de l’opération Licorne. Ces manifestations durement réprimées par les soldats français sont l’objet d’une polémique sur le nombre de victimes civiles qui ont été tuées à ce moment-là.

Depuis, la France a obtenu du Conseil de sécurité des Nations unies le vote d’une résolution qui prévoit un embargo immédiat sur toutes les livraisons d’armes à destination de la Côte d’Ivoire.

Paris souhaite par ailleurs, voir des pays comme Israël abandonner toute forme d’appui au président Gbagbo avec qui ses relations sont aujourd’hui au plus mal…


Articles des brèves

Mots-clés

Accueil