Hamas et « gouvernement » d’Abbas / Fayyad : le torchon brûle...

Hélène Keller-Lind (mise à jour le 22 juillet 2011)

vendredi 22 juillet 2011, par Desinfos

Gouvernance palestinienne, la farce continue...Fatah et Hamas s’accusent, des fonds destinés à la centrale électrique ne sont pas versés, la corruption fait florès, etc... Des ONG palestiniennes s'en émeuvent... Remake d’une irréparable discordance assaisonnée de mœurs féodales locales...


L’Autorité palestinienne garde les fonds déstinés à faire tourner la centrale électrique de Gaza..heureusement qu’Israël fournit son quota...

Il y a quelque temps la seule centrale électrique de Gaza avait dû fermer. Pas à cause des Israéliens, pourtant dépeints systématiquement comme les méchants de la pièce et qui, eux, que les roquettes s’abattent sur le sud d’Israël ou pas, fournissent leur quota de Kilowatts, mais du « gouvernement » d’Abbas / Fayyad qui ne reversait pas les taxes prélevées pour financer, justement, cette production d’électricité...

Et voici que le « gouvernement » en place – qui n’est pas légal depuis des lustres pour cause de report d’élections sine die et qui, de surcroît, avait démissionné et devait être remplacé par un gouvernement de techniciens dans le cadre d’un accord d’unité et de réconciliation nationale qui a fait long feu...- récidive et ne verse pas l’argent collecté aux autorités gérant cette production d’électricité dans la Bande de Gaza...

Et il doit bien y avoir quelques membres du Hamas ou affiliés parmi les 69 personnes arrêtées en une semaine par l’Autorité palestinienne au passage Allenby entre les Territoires qu’elle gère et la Jordanie...

Un État en septembre ? Quel État ? Bananier ?

Les frères qui veulent un État en bonne et due forme en septembre et mènent campagne internationale pour ce faire – à nos frais, bien entendu – en sont à s’adresser à des instituts spécialisés dans la résolution des conflits qui vont à leur rencontre en Turquie...

Quant aux finances de l’Autorité palestinienne, elles restent obstinément obscures... Des syndicats menacent de faire grève si la question des salaires n’est pas éclaircie , Or, l’enquête annoncée pour examiner des délits de corruption commis par plusieurs ministres ou ministères – avec notre argent – s’enlise. Évidemment... Un ministre – celui de l’Économie, que l’on avait beaucoup vu avec la représentante spéciale française au titre si long à l’époque où elle s’efforçait de montrer aux Palestiniens à quel point la France les aime, pour preuve quelques millions d’euros versés pour un projet à Bethlehem dont on ne semble plus parler... – proteste contre les soupçons qui pèsent contre son ministère...

Plus de 100 ONG palestiniennes s’émeuvent du blocage et des atteintes aux libertés

La situation est telle que « plus de 100 ONG palestiniennes à Gaza, Jérusalem et en Cisjordanie ont lancé un appel pour que soit mise en place la réconciliation entre Hamas et Fatah...sur le plan national et démocratiquement » Elles réclament ce qui a été prévu, à savoir « un gouvernement de techniciens et de professionnels immédiatement, notant que plus le processus traîne, plus il y a d'effets négatifs sur le peuple palestinien. » Ils demandent que soit « réactivé le Conseil Législatif Palestinien, soient rouverts ONG et syndicats et que soit mis fin aux restrictions à la liberté de la presse, la liberté de publier et de tenir des rassemblements pacifiques. Ils demandent que soient annulées les lois qui ont un effet négatif sur la vie démocratique et civique, surtout la législation qui affecte l'indépendance et la capacité qu'ont les ONG à fonctionner. »

Ce dont devraient se préoccuper les soi-disant « pro-palestiniens » s'ils avaient réellement à cœur la situation de ceux qu'ils prétendent vouloir aider....
Les militants anti-israéliens persistent et signent alors que d’autres causes véritables les attendent...

Ce qui n’empêche pas des irréductibles de la cause anti-israélienne – et certes pas pro-palestinienne – de vouloir tenter de forcer le blocus de Gaza par Israël, légitime et justifié, sur un navire qui ne transporte plus que quelques personnages en mal de pub. Olivier Besancenot & co. qui s’y trouvaient auraient renoncé à poursuivre... Peut-être sont-ils rentrés en France préparer des actions nécessaires et justifiées, celles-là, contre le dictateur syrien qui tue ses populations à balles réelles et par centainesmême l’agence de presse palestinienne Maan News s’en fait l’écho.... -, ou des cargaisons humanitaires – pour de vrai, celles-là – pour venir en aide aux dix millions de Somaliens et autres menacés de famine et totalement démunis en Afrique de l’est

A moins qu’ils n’aient décidé enfin d’œuvrer pour donner aux Palestiniennes, soit la moitié de la population palestinienne, une dignité qui leur est refusée par la gent mâle locale...

Côté égyptien, le Hamas bataille toujours avec l’ami du Caire – où il y a valse des portefeuilles ministériels dans un printemps en train de tourner en eau de boudin et où les manifestants ont repris du service – qui n’a pas ouvert grand le passage entre l’Egypte et la Bande de Gaza – ils ne sont pas fous, quand même...-

Et l’Égypte confisque des tonnes de ciment qui devaient entrer illégalement dans la Bande de Gaza... geste que le Hamas ne verra sans doute pas d’un bon œil...lui qui croyait qu’avec la nouvelle donne égyptienne tout lui serait permis. Il est vrai qu’il en faut du ciment pour construire des hôtels 5 étoiles et autres centres commerciaux à Gaza...


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil