La police Israélienne va relever l’alerte au « niveau - guerre »

Par YaaKov Katz - Jerusalem Post

jeudi 11 novembre 2004

La police d’Israël se prépare à élever jeudi soir le niveau d’alerte, au plus haut - ce qui essentiellement signifie un état de guerre -, comme préparatifs aux obsèques du Président de l’Autorité Palestinienne Yasser Arafat au Caire et Ramallah.


La police l’a dit à 18h00.

Vendredi la force de l’alerte sera de niveau D - la dernière fois qu’il a été employé, c’était il y a deux ans avant l’invasion par l’Amérique de l’Irak et après que des menaces aient été faites par Saddam Hussein qu’il lancera des missiles contre Israël.

Sous ce nouveau niveau alerte, tous les membres de la Police d’Israël seront appelés pour un service de garde actif, y compris les cadets et les policiers actuellement en vacances.

La police a dit que son souci le plus grand est que des dizaines de milliers des Palestiniens affluent aux mosquées pour des prières du dernier vendredi de Ramadan et commencent à se révolter, essayant de se heurter aux points de contrôle militaires et entrer en Israël.

Les obsèques d’Arafat sont prévues pour avoir lieu à peu près au même moment où les fidèles palestiniens affluents au Mont du Temple et à d’autres mosquées pour les prières.

La police jeudi avait levé le niveau d’alerte à C. Un scénario a été discuté, c’est la possibilité que des milliers de Palestiniens se saisissent du corps d’Arafat et commencent à défiler vers Jérusalem pour un enterrement sur le Mont du Temple.

Des policiers seniors ont dit qu’ils ont donné des ordres aux officiers sur le terrain pour « donner de la place aux Palestiniens et essayer d’éviter de se confronter avec eux quand cela n’est pas nécessaire. »

L’Insp.-général en chef de la Police Moshe Karadi a ordonné aux commandants de zone d’intensifier les opérations de sécurité et augmenter la présence de police dans les secteurs fortement peuplés avec un accent mis sur Jérusalem et ses environs

Le service de prisons a aussi constitué des unités en haute alerte et des sections spéciales d’élite ont été déployées dans les maisons d’arrêt de sécurité différentes pour se préparer pour de possible
émeutes parmi les environs 4.000 prisonniers de sécurité palestiniens qui se sont détenues dans les prisons israéliennes. On a ordonné aux gardes d’éviter le contact avec les prisonniers et leur donner la place pour pleurer leur chef.

Le ministère de Sécurité Interne Gideon Ezra a interrompu un voyage en Europe pour retourner en Israël pour surveiller les préparatifs de police pour les obsèques d’Arafat.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil