Video : Quelles sont les lignes de 1967 ?

d’après « The Israel Project » | adapté par desinfos

samedi 21 mai 2011, par Desinfos

Quand Israël a proclamé son indépendance en mai 1948, elle fut envahie par les armées de l’Egypte, la Syrie et la Jordanie dans l’espoir de jeter les Juifs à la mer et de détruire l’Etat juif naissant. La tentative a échoué et, en 1949, Israël et ses voisins arabes ont signé des accords qui ont établi un terme aux hostilités - la soi-disante lignes d’armistice de 1949. Les Etats arabes ne reconnaissent pas Israël ou n’ont pas accepter ces frontières comme permanente. Ils ont continué à déclarer leur intention de détruire Israël.


Le cessez-de 1949 a laissé Jérusalem divisée par des barbelés avec la vieille ville et les lieux saints sous contrôle jordanien tandis que l’ouest de Jérusalem est devenue la capitale d’Israël.

Ces lignes, également connu sous le nom de lignes d’avant 1967, sont ce dont le président Obama a fait mention dans son discours le 19 mai comme base des négociations pour créer un Etat palestinien.

Les lignes de 1949 ont créé un Etat juif en continuité mais très vulnérable. À un moment, juste au nord de Tel Aviv, Israël n’avait que neuf miles (14kms) de large. Ces lignes ont aussi laissé des forces arabes contrôler les hauteurs du plateau du Golan et les collines de Judée, qui dominent la plaine côtière où la plupart des Israéliens vivent. C’est une des raisons pour laquelle les dirigeants israéliens considèrent les lignes pré-1967 comme impossible à défendre et ont exigé des ajustements de frontière et des échanges de terres dans le cadre de tout accord de paix.

En 1967, les armées arabes se sont massées à nouveau dans une nouvelle tentative de détruire Israël. En conséquence de cette guerre, Israël a réunifié Jérusalem, permettant aux gens de toutes les religions l’accès à leurs lieux saints pour la première fois en 18 ans. Il a également pris la Cisjordanie et la bande de Gaza.

En 2005, Israël a renoncé à tout Gaza et des parties de la Cisjordanie aux Palestiniens dans l’espoir d’ouvrir la voie à un Etat palestinien. Gaza a été pris en charge par le Hamas soutenu par l’Iran, qui utilise maintenant la région comme une rampe de lancement pour tirer des roquettes, des missiles et des obus de mortier sur Israël - dont 328 seulement cette année.


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil