Les rouages de la délégitimation d’Israël menée par des ONG : l’incontournable ONG Monitor

Hélène Keller-Lind

mardi 26 avril 2011, par Desinfos

L’ONG présidée par Gerald Steinberg accomplit un travail essentiel. Cet Observatoire des ONG -ONG Monitor- démonte les rouages de la machine à délégitimer Israël au nom de Droits de l’Homme détournés. Ses travaux méritent d’être suivis de près pour comprendre ce qui se trame. Le MEF, dirigé par Daniel Pipes, vient de lui donner la parole.


Ce qui sous-tend la diabolisation d’Isarël

Le Middle East Forum, MEF, dirigé par Daniel Pipes, spécialiste de premier plan du monde arabe, a reçu en mars dernier le Président d’un incontournable Observatoire des ONGONG Monitor disponible en français -. Un résumé de son intervention est donné ci-dessous. Les rouages de la machine à désinformer et diaboliser Israël sont finalement assez simples et c’est la bonne vielle méthode de Goebbels qui est appliquée : « mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose... »

Ce qui renforce cette méthode et la rend efficace est le fait que ces mensonges ou grossières exagérations ou manipulations tombent sur des auditeurs prêts à les croire, inconséquence, antisémitisme ou relents d’antisémitisme obligent...

Ainsi entend-t-on des distorsions inouïes. Par exemple, un ancien Premier ministre français qui affirme que « la question palestinienne est le symbole de l’injustice mondiale » et qu’il faut donc contraindre Israël à « bouger » - lire céder - alors que le Président syrien fait tirer son artillerie sur des populations civiles syriennes qui ne sont pas armées, réprimant une révolte justifiée dans le sang...Et les exemples abondent...ainsi le gouvernement français actuel estime comme un seul homme que « tout est de la faute de l’occupation israélienne... » Comme le fait l’UE, ou comme le fait la gauche, d’une manière plus exagérée encore...puisque dans son programme officiel le P.S. parle de « indulgence excessive du gouvernement français envers le pouvoir israélien » Son porte-parole continue à condamner Plomb Fondu en dépit des prises de positon du juge Goldstone... Sans parler des alliés du P.S.

Ou on voit un anti-israélien farouche, ayant tout fait pour renforcer le gouvernement terroriste en place dans la Bande de Gaza, et bien qu’assassiné par des Palestiniens, élevé au rang de héros...l’ONG à laquelle il appartenait et qui organise des croisières dites « humanitaires » comme celle avec le Marmara, va même jusqu’à relayer les accusations du Hamas accusant Israël de l’avoir

On nage en plein délire collectif. Mais cela démontre que les méthodes simples de diabolisation utilisées par ces ONG anti-israéliennes et de fait peu soucieuses des Droits de l’Homme qu’elles prétendent défendre, marchent...en répétant à l’infini des clichés ou idées basiques comme « apartheid, » « occupation, » « colonisation, » « violations, »

Cela conduit étonnamment de vrais amis d’Israël à accuser l’État hébreu de « faute morale »...comme l’ont fait les signataires de Jcall - heureusement contrés avec succès par Raison Garder -, dont certains sont auteurs d’un ouvrage destiné à enfoncer le clou : « Les raisons d’un appel » et qui sont autant de relais pour les campagnes anti-israéliennes de Mahmoud Abbas

Et, bien évidemment, le point culminant de cette action sera Durban III à New York en septembre prochain , date choisie sans surprise pour un vote onusien sur la création d’un État palestinien dans des frontières qui sont, elles aussi, un effet de propagande puisqu’elles n’ont jamais existé...

Intervention de Gerald Steinberg

Les tentatives faites par des ONG pour isoler et diaboliser Israël

Un briefing de Gerald Steinberg

14 mars 2011

Gerald Steinberg, président, de NGO Monitor et Professeur au Département de Sciences Politiques à l’Université Bar-Ilan, est devenu le critique principal de l’assaut mené par des ONG contre Israël. Le 14 Mars, il s’est adressé au Forum du Moyen-Orient – Middle East Forum -à New York pour évoquer les tentatives de plus en plus grandes que fait la communauté internationale pour diaboliser et isoler Israël. Fondée en 2002, l’ONG « NGO Monitor » s’oppose à « l’effet de halo » permettant à des groupes qui n’ont aucun compte à rendre de tenter d’imposer un programme trompeur qui a des conséquences dangereuses pour Israël et d’autres nations. Afin de soutenir un processus qui consiste à « nommer en leur faisant honte » des ONG corrompues, NGO Monitor a consacré des ressources pour suivre des pistes financières et développer des alliances avec ceux qui sont évincés d’un système international corrompu. Dans son intervention M. Steinberg a mis l’accent sur cette corruption qui fait que l’aide humanitaire est exploitée d’une manière opposée aux idéaux du système international et de ses bailleurs de fonds. Certains des points clés qu’il a souligné sont les suivants :

Les structures basées sur des concepts idéalistes ont été altérées pour soutenir un « univers parallèle » dans lequel les États-Unis, l’OTAN et Israël sont présentés comme étant les coupables principaux des violations des Droits de l’Homme.
Prétendre qu’il y a des victimes civiles en temps de guerre - ce qui est inventé ou exagéré-, est devenu partie intégrante d’une stratégie de guerre asymétrique ( notamment en Afghanistan et en Irak).
L’utilisation de mots tels que « apartheid » et « raciste » lors de la Conférence de Durban en 2001 a créé le modèle de la guerre politique à mener contre Israël en imposant des politiques d’isolement.
Ce que prétendent les différentes ONG qui composent la Conférence de Durban n’est jamais examiné de près pour en vérifier l’exactitude, notamment avec des petites phrases prises dans des médias et qui ne fournissent aucun contexte .
On a fait confiance à ces mêmes ONG pour être l’arbitre du droit international au cours de guerres, trouvant dans la diabolisation d’Israël une nouvelle raison d’être après la fin de la guerre froide.
D’importants flux de trésorerie assurent le fonctionnement de ces ONG, fonds fournis en grande partie avec les meilleures intentions par des donateurs ou des gouvernements.
C’est dans le cadre d’une stratégie à long terme pour lutter contre cette corruption que M. Steinberg a déclaré qu’il est impératif de retrouver le cadre moral des droits de l’homme dans sa forme originale, mettant ainsi fin aux deux poids deux mesures appliqués à des pays comme Israël et les États-Unis.
Bien que lors de la séance de questions-réponses, M. Steinberg a déclaré que les ONG les plus évidentes ne sont pas coordonnées ai sein d’une conspiration mondiale, des tendances clairement antisémites émergent toujours d’un même bloc de nations.
En contrant les préjugés anti-israéliens et anti-occidentaux, M. Steinberg espère que l’aide humanitaire pourra être utilisée pour aider ceux qui souffrent réellement des effets du racisme et de la discrimination.

Résumé par William Aquilino, stagiaire du MEF


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil