Sharon ordonne au Mossad de faire de la chasse à Al-Qaeda, une priorité supérieure

NRG Maariv

lundi 11 octobre 2004

Rapport : des sources israéliennes croient que l’adjoint de Ben Laden, Al-Zawahiri est derrière les attaques du Sinaï. Selon des officiels, une femme terroriste-suicide a aussi participé à l’attentat de Taba.


Le Premier Ministre Ariel Sharon a ordonné au Mossad de faire de la chasse aux terroristes d’Al-Qaeda sa priorité principale après les attentats de la Mer Rouge de la semaine dernière qui ont tué au moins 33 personnes, beaucoup d’entre eux les touristes israéliens, a annoncé « le Sunday Times ».

On a donné l’ordre à Mossad de tourner son attention des groupes palestiniens vers Al-Qaeda après que des sources du service de renseignement israélien ont dit que la taille des détonations suggère que c’était le travail du réseau d’Osama Ben Laden plutôt que des terroristes-suicide palestiniens.

Des sources du service de renseignement israélien ont dit qu’ils croyaient que l’attaque de Taba a été dirigée par Ayman Al-Zawahiri, le médecin égyptien considéré comme l’adjoint de Ben Laden. Dans une déclaration émise ce mois sur le canal de télévision par satellite Al-Jazeera, Al-Zawahiri a menacé de concentrer les efforts d’Al-Qaeda plus intensément sur le conflit Palestino-Israélien.

« Cette fois Al-Qaeda a touché notre base arrière, » a dit une source de sécurité. « Si nous ne nous concentrons pas sur eux, la prochaine fois ce sera Tel-Aviv. Après quatre ans d’Intifada, nous avons réussi à contenir le terrorisme palestinien, mais maintenant nous faisons face à un ennemi beaucoup plus impitoyable que nous ne pouvons pas ignorer désormais. »

Ce n’est pas la première fois qu’Al-Qaeda s’est attaqué à une cible israélienne, ou que le gouvernement de Sharon a juré de le prendre. Le groupe a revendiqué la voiture piégée en novembre 2002 d’un hôtel Israélien dans le port kenyan de Mombasa qui a tué 14 personnes, y compris trois Israéliens.

Après cette attaque Sharon a appelé Meir Dagan, le chef Mossad et a ordonné aux agents secrets en Arabie Saoudite et au Yémen de pourchasser les responsables. Presque deux ans plus tard les criminels restent actifs - une réflexion, selon la source de sécurité, sur la concentration de l’agence sur les opérations palestiniennes.

Quand le Mossad avait présenté une liste de priorités pendant l’année actuelle, Al-Qaeda n’était pas dessus. Ses efforts principaux au lieu devaient être dirigés sur les ambitions nucléaires de l’Iran et les activités des groupes terroristes palestiniens au Liban et en Syrie.

En attendant, « le »Daily Telegraph«  » rapporte dimanche que les officiels de la défense israéliens et égyptiens ont dit qu’en plus des voitures piégées, une femme terroriste-suicide avait aussi participé à l’attentat de l’Hilton Taba.

Selon le rapport, le corps du terroriste a été trouvé décapité sous les décombres de l’hôtel. Les officiels ont dit qu’elle avait explosé dans la partie arrière de l’hôtel de même que les deux autres voitures piégées enfoncées dans l’entrée de devant de l’hôtel.

Un officier a dit que beaucoup de corps ont été trouvés dans l’arrière partie de l’hôtel et il était impossible qu’ils soient morts de l’impact des voitures piégées sur le côté opposé. « Il est clair il y avait un autre terroriste-suicide, mais les Égyptiens préféreraient ne pas en parler officiellement », a-t-il dit.

En attendant, l’enquête sur les attentats continue. Les officiers supérieurs ont évalué que le plan initial des terroristes était d’attaquer trois hôtels, mais, pour quelque raison, ils ont été incapables d’atteindre toutes les cibles.

Les autorités égyptiennes ont regroupé des dizaines de membres d’une tribu de Bédouin samedi sur le soupçon d’avoir participation en fournissant les terroristes avec des explosifs.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil