Préparatifs intensifs en Israël en vue d’une flottille de vingt navires à destination de Gaza / Amos Harel – Haaretz

Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

mardi 5 avril 2011, par Desinfos

Les autorités militaires et le ministère des Affaires étrangères se sont lancés dans des préparatifs intensifs en prévision d’une nouvelle flottille à destination de la bande de Gaza, qui devrait partir fin mai. Plus d’un millier de militants de gauche et d’organisations pro-palestiniennes devraient prendre part à cette flottille à bord d’une vingtaine de navires de toutes tailles.


Après l’assaut lancé en mai dernier contre le navire turc Marmara et suite aux conclusions de la commission Turkel qui a enquêté dans cette affaire, les autorités s’y prennent cette fois-ci à l’avance. Ces dernières semaines, une large campagne diplomatique a été lancée pour tenter de convaincre les dirigeants des pays desquels viendront les navires d’empêcher leurs citoyens de participer à la flottille.

En Israël on espère que cette démarche restreindra l’ampleur de la flottille et que si, cette fois-ci encore, l’usage de la force s’avère nécessaire, on pourra prouver que tous les efforts pacifiques ont été faits pour empêcher la flottille.

Parallèlement, au sein des autorités militaires on débat ces jours-ci d’un allègement supplémentaire du blocus de la bande de Gaza. Le coordonnateur des opérations gouvernementales dans les territoires, le général Eitan Dangot, y est favorable et a déclaré que le fait de faciliter l’introduction de marchandises permettra de contredire certains arguments des organisateurs de la flottille.

Les forces de Tsahal postées autour de la bande de Gaza étaient, hier encore, en état d’alerte par crainte d’une attaque ou d’un attentat de représailles de la part du Hamas, après la mort de trois de ses membres samedi matin. Néanmoins, depuis le raid de samedi, il n’y a eu aucune tentative d’attaque contre des forces israéliennes ni de tirs de roquettes ou de mortier vers des localités israéliennes.

Au sein du commandement militaire de la région sud on estime cependant que le Hamas tentera de riposter et on rappelle que la précédente vague de violences ne s’était déclenchée que trois jours après la mort d’activistes du Hamas dans un raid aérien.


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil