Le ministre iranien du Commerce évoque « l’éveil islamique » dans la région

L’Orient-Le Jour

jeudi 3 mars 2011, par Desinfos

Voir en ligne : http://www.lorientlejour.com/catego...

Le président Michel Sleiman a reçu hier au palais de Baabda le ministre iranien du Commerce, Mehdi Ghadanfari, qui était accompagné de l’ambassadeur de la République islamique iranienne, Ghadanfar Rokon Abadi, et d’une délégation de hauts fonctionnaires iraniens. M. Ghadanfari et les membres de la délégation qui l’accompagnaient ont ensuite été reçus à la Maison du centre par le Premier ministre sortant, Saad Hariri, en présence de l’ancien ministre Mohammad Chatah.


À l’issue de sa réunion avec M. Hariri, le ministre iranien a indiqué qu’il avait transmis au président Sleiman une invitation à participer à des cérémonies qui seront organisées à Téhéran les 27 et 28 mars en présence de plusieurs chefs d’État. Évoquant ensuite les développements sur la scène libanaise, M. Ghadanfari a souligné qu’il avait mis l’accent lors de ses entretiens sur « la nécessité de former un gouvernement d’union nationale qui représente toutes les communautés libanaises ».

Et le ministre d’ajouter : « Nous avons également discuté du rôle de premier plan joué par la résistance islamique au niveau de la consolidation de l’unité du peuple libanais. Nous avons insisté sur le rôle de la résistance nationale au Liban. Lors de mon entrevue avec M. Hariri, je lui ai exprimé nos vifs remerciements pour le rôle fondamental qu’il a joué au niveau de la conclusion de divers accords dans plusieurs domaines entre les deux pays. Le président Hariri a joué un rôle essentiel et a déployé d’intenses efforts afin de développer les relations politiques et économiques entre les deux pays. Nous ne pouvons pas oublier un tel rôle fondamental. »

Après avoir émis l’espoir que le prochain gouvernement présidé par Nagib Mikati parviendra à mettre en application les accords signés par le gouvernement du président Hariri, le ministre iranien a souligné le soutien de l’Iran aux « soulèvements et aux révolutions menés par les peuples musulmans au Moyen-Orient en vue de réclamer la justice et la liberté ». « La base de cet éveil islamique est la condamnation des crimes perpétrés par l’entité sioniste contre les peuples de la région, a déclaré le ministre iranien. Ces peuples ont suffisamment enduré du fait des crimes et des pressions exercées par les gouvernements inféodés au sionisme. »

Et M. Ghadanfari de conclure : « Le nouveau Moyen-Orient sera celui des peuples de la région. »


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil