Un radar détectant les tirs de roquettes à Sderot

mardi 21 septembre 2004

Pour prévenir et échapper aux tirs de roquettes, un radar vient d’être installé à Sderot, à 1,5km de Gaza, une ville très touchée par ce genre d’attaques.


Israël vient d’installer un système radar à Sderot, une ville israélienne située à 1,5km de Gaza, pour détecter les tirs de roquettes de militants palestiniens et donner ainsi une vingtaine de secondes aux habitants pour qu’ils se réfugient dans des abris, a annoncé dimanche 19 septembre un fabricant d’armes israélien.

Parallèlement, le Premier ministre israélien Ariel Sharon a affirmé pendant la réunion hebdomadaire de son cabinet qu’Israël répliquerait aux tirs de roquettes même si celles-ci sont tirées depuis des zones civiles. Ces propos étaient apparemment destinés à rassurer ses détracteurs qui affirment que le retrait prévu de Gaza en 2005 exposerait Israël à des tirs fournis de roquettes.

La ville de Sderot a souvent été la cible de telles attaques, et deux Israéliens, dont un garçon de quatre ans, ont été tués par un tir de roquette au mois de juin. De nombreuses roquettes sont tombées dans des champs, alors que d’autres ont endommagé des maisons et des voitures.

Selon Giora Shalgi, le directeur de « Rafael », un fabricant d’armes israélien, le système de détection radar installé récemment à Sderot permettra aux habitants de se réfugier dans des abris avant que les roquettes touchent leur cible.
« Il peut identifier en très peu de temps d’où elle (la roquette) a été tirée et évaluer où elle tombera, et lancer un système d’avertissement pendant que la roquette est dans l’air, soit environ 20 secondes, selon sa portée », a déclaré Giora Shalgi à la radio israélienne.

Selon le journal Haaretz, le système a été utilisé pour la première fois il y a une semaine.

Les tirs de roquettes depuis Gaza risquent de s’intensifier à l’approche du retrait israélien de Gaza.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil