Avec l’Egypte ambiguë dans l’angle mort, la fin du nationalisme arabe draine dangers, trafics et potentiels rebonds pour Israël

Par Marc Brzustowski pour © 2011 lessakele

vendredi 25 février 2011, par Desinfos

Voir en ligne : http://www.aschkel.info/article-ave...

1) L’arrivée de la flottille iranienne au port de Lattaquieh en Syrie s’est instantanément soldée par une recrudescence des tirs de missiles Grad sur la ville israélienne de BeerSheva. Les Jihadistes pro-iraniens de Gaza célébraient, à leur façon, la livraison de nouvelles armes chinoises à l’intention du Hezbollah et du régime syrien sur la défensive. Ils font ainsi savoir qu’il leur sera facile d’accéder à de tels moyens militaires par le Sinaï, plus incontrôlable que jamais. La Péninsule, malgré les récents renforts militaires égyptiens, autorisés, les yeux fermés, par le Gouvernement Netanyahou, est devenue une zone où la piraterie le dispute au Jihad, à l’esclavage, au rançonnement et bénéficie aux filières terroristes palestiniennes, à Gaza et Ramallah.



Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil