Ha’aretz : les ambassadeurs des pays européens à l’ONU refusent de rouvrir les débats sur la barrière de sécurité, lors de la 59ème Assemblée plénière de l’ONU, qui a débuté hier officiellement à New York.

jeudi 16 septembre 2004


Les diplomates européens ont fait savoir au représentant de l’OLP à l’ONU qu’ils « expriment de vives réserves » contre son projet de placer cette question au centre des débats lors de l’actuelle Assemblée, ou d’une assemblée extraordinaire. Aux dires de sources fiables à New York, d’éminentes personnalités arabes à l’ONU se sont également exprimées contre l’ouverture d’un débat sur le problème.

Lors de contacts établis en coulisses entre des diplomates européens et l’observateur de l’OLP, les Européens ont affirmé que dans le cadre des Nations Unies, cette affaire avait suffisamment été évoquée et qu’il fallait désormais en débattre entre Israéliens et Palestiniens : « La décision de la CIJ donnée à La Haye a valeur d’avis consultatif et il est inutile de poursuivre les débats dans le cadre de l’Assemblée plénière de l’ONU »


Articles des brèves

Mots-clés

Accueil