Le Monde Arabo-Musulman est bien malade

Simon Frajdenrajch, analyste

mercredi 12 janvier 2011, par Desinfos

Après l’agression meurtrière contre la cathédrale de Bagdad qu fit plus de 50 victimes en décembre 2010, l’attentat d’Alexandrie qui fit 22 morts à la sortie d’une église copte le 31 décembre, après la guerre civile et les attentats répétés au Liban qui vident le pays de sa substance chrétienne ; après l’assassinat du gouverneur de province pakistanais Salman Taseer qui prit la défense d’une chrétienne, Asia Bibi, condamnée à mort pour ’blasphème contre le prophète’ après avoir été violée par ses agresseurs ; avec l’Algérie et la Tunisie où la police et l’armée répriment ’à balles réelles’ et tuent des dizaines de jeunes, on s’attendrait une réaction beaucoup plus ferme de l’ONU, de l’UE et de la « Communauté Internationale ».


 
Où sont les déclarations indignées, comme dirait Stéphane Hessel, sur l’utilisation disproportionnée de la force par ces Etats arabes, et la répression massive que subit le Peuple iranien ?

A quand les théories du complot qui assigneront au Mossad la responsabilité de ces troubles ?
 
Voir la jeunesse arabo-musulmane désemparée par tant d’incurie et de corruption de la part de ses dirigeants est terrifiant : pour les mauvais traitements qui lui sont infligés, pour l’issue terroriste qu’elle risque de choisir, en désespoir de cause.

Seul un petit bras de mer nous sépare du Maghreb et du Machrek.
L’Europe sera submergée, hélas, pour avoir sustenté les corrompus au pouvoir.
 
Mais comment faire face à une culture arabo-musulmane, qui ne connaît que la soumission, le despotisme, la violence comme mode de conquête et de conservation du pouvoir ?
 
Cette dépêche de l’AFP ce matin est un autre exemple de la pathologie dont souffre le monde arabo-musulman :

L’Égypte dénonce l’ingérence du Vatican (AFP, Figaro - 12/01/2011) 


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil