Barrière de sécurité à Bilin : le prétexte pour des violences anti-israéliennes

Hélène Keller-Lind

dimanche 9 janvier 2011, par Desinfos

Des manifestation anti-israéliennes violentes ayant fait plus de 200 blessés parmi les forces de sécurité israéliennes ont comme prétexte le tracé de la barrière de sécurité qui est pourtant en cours de modification...


A Bilin il ne s’agit pas de manifestations pacifiques mais d ’émeutes violentes : des pierres sont lancées contre les forces de sécurité israéliennes, parfois même des bombes incendiaires. Et ce sont plus de 200 membres des forces de sécurité qui ont été blessé....Et les émeutiers s’en prennent aussi à la barrière qu’ils endommagent. Pourtant, Israël reconnaît aux manifestants le droit de manifester sans violences. Sans le moindre effet car c’est l’affrontement qu’ils recherchent.

Les soldats, soumis à cette pluie de pierres, ne restent bien entendu pas les bras croisés mais agissent avec la retenue possible dans ce genre d’affrontement qu’ils n’ont pas initié. Après des avertissements diffusés par haut parleurs, des canons à eau et des grenades lacrymogènes sont utilisées pour tenter de restaurer le calme. La propagande palestinienne et ses relais nous ont même fait le coup de la vraie fausse morte, morte de sa belle mort mais dont on nous avait dit qu’elle avait été tuée par ces gaz Ce qui n’empêche pas les relais anti-israéliens accusent Israël d’assassinat...

Pour se faire une idée de ce qui se passe à Bilin, il suffit de visionner cette vidéo tournée par l’armée israélienne

Or, le tracé de la barrière de sécurité, présenté comme la cause de ces émeutes hebdomadaires n’est qu’un prétexte étant donné que la Cour Suprême israélienne a tranché sur ce point et que le tracé est en cours de modification....La barrière actuelle sera démontée dès que la barrière qui la remplace sera achevée.

Ce qui prouve d’ailleurs à quel point Israël est une démocratie permettant de tels recours débouchant sur des décisions de justice qui sont appliquées. Mais lorsqu’il n’y a pas de raison valable pour manifester, y compris se livrer à des violences anti-israéliennes, tout prétexte est bon...

A noter que dans les Territoires sous administration de l’Autorité palestinienne de telles manifestations ne seraient même pas envisageables sans que quiconque ne s’en émeuve...


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil