Libération des prisonniers palestiniens

Lettre d’information éditée par l’Ambassade d’Israël en France

mercredi 6 août 2003


  1. Israël s’est engagé à respecter le processus entamé au sommet d’Aqaba, le plan du président Bush et la feuille de route adoptée avec un ajout de 14 réserves.
  2. La libération des prisonniers palestiniens est une étape constructive supplémentaire décidée par Israël afin de promouvoir ce processus.
  3. l est important de souligner que même si la libération des prisonniers n’est pas une étape exigée par la feuille de route,c’est pour promouvoir le processus entamé avec les Palestiniens que le gouvernement israélien a décidé de libérer aujourd’hui 350 prisonniers.
  4. Les prisonniers ne sont libérés que conformément aux critères définis par la commission ministérielle en charge du dossier.
  5. Il faut rappeler que si les Palestiniens luttent contre les infrastructures terroristes, comme ils s’y sont engagés en adoptant la feuille de route, Israël se montrera encore plus généreux.
  6. L’attentat perpétré dimanche soir à Har Gilo démontre le besoin vital de démantèlement des infrastructures terroristes. Les Palestiniens s’y sont engagés à Aqaba et dans la feuille de route ; cette exigence n’est pas qu’israélienne, mais elle émane également de l’administration américaine et du président Bush en personne.
  7. Tout prisonnier devra, au moment de sa libération, signer un formulaire en arabe dans lequel il s’engagera à ne pas reprendre ses activités terroristes dans l’avenir. Cette signature constitue la condition sine qua non de la libération des prisonniers et le gouvernement israélien attend du gouvernement de Mahmoud Abbas qu’il y veille même après leur libération.
  8. Signification concrète et opératoire de l’exigence de cessation totale du terrorisme :
    • démantèlement de toutes les organisations terroristes et mise en place de réformes dans le domaine de la sécurité.
    • réelle prévention des activités terroristes- arrestation des commandos de sabotage et de terroristes suicides sur le point de perpétrer des attentats terroristes.
    • confiscation des armes illégales et leur remise à un tiers qui les détruira ; cessation de la contrebande d’armes et de sa production dans les territoires de l’Autorité Palestinienne.
    • Arrestation, interrogatoire, jugement et punition des terroristes- sans qu’ils puissent y échapper comme dans le passé.
    • cessation totale de l’incitation à la haine dans toutes ses formes : dans les médias, dans le système éducatif, dans les mosquées et autres instituts sociaux.

La revue des infos

Mots-clés

Accueil