Ariel Sharon poursuit son plan de retrait de Gaza malgré le vote dls 3.000 membres de la convention du Likoud qui ont soutenu mercredi soir à 58% une motion visant à lui interdire de permettre aux travaillistes d’entrer au gouvernement

jeudi 19 août 2004


Le Premier ministre Ariel Sharon s’est engagé jeudi 19 août à aller de l’avant avec son plan de retrait de la bande de Gaza malgré le camouflet infligé par son parti du Likoud.

Selon un responsable gouvernemental qui a requis l’anonymat, Sharon va essayer de bâtir « une coalition forte et stable » en dépit du fait que le Likoud se soit prononcé contre l’élargissement de la coalition au pouvoir aux travaillistes.

La présence des travaillistes au sein de la coalition permettrait à Sharon d’avoir une majorité - dans son cabinet mais également à la Knesset - en faveur de son plan de désengagement unilatéral, une majorité dont il ne dispose pas à l’heure actuelle.

« Le Premier ministre est déterminé à poursuivre son plan de désengagement et le processus diplomatique et il va essayer de bâtir une coalition stable », selon un communiqué du bureau de Sharon.


Articles des brèves

Mots-clés

Accueil