Palestinian Media Watch censuré par Youtube...

Hélène Keller-Lind

dimanche 19 décembre 2010, par Desinfos

Le compte Youtube de Palestinian Media Watch, cet indispensable Observatoire des Médias Palestiniens, http://www.palwatch.org/ vient d’être fermé...Raison invoquée : PMW violerait les conditions d’utilisation du site en montrant le discours de haine du Hamas et de l’Autorité palestinienne...Il faut se mobiliser pour empêcher que l’on tue le messager plutôt que le coupable.


1. "La télévision du Hamas apprend aux enfants à tuer des Juifs » que l’on trouvait sur : http://www.youtube.com/watch?v=jwN2M6ZIIRU
Violation du 10/02/2009.

2. "Les Juifs sont des virus semblables au SIDA  » que l’on trouvait sur : http://www.youtube.com/watch?v=QYaGl3KjPUw
Violation du 01/18/2010.

3. « Vidéo d’adieu avant un attentat suicide du terroriste bombe humaine Adham Ahmad Hujyla Abu Jandal » que l’on trouvait sur http://www.youtube.com/watch?v=ZYdTudQhWM4
Violation du 06/10/2010.

4. « Vidéo d’adieu du Hamas avant suicide terroriste : les Juifs sont des singes et des porcs ; des vierges récompenseront ceux qui tuent des Juifs » que l’on trouvait sur http://www.youtube.com/watch?v=ryc7RqXlVdE
Violation du 08/14/2010.

5. « Religieux appartenant à l’Autorité palestinienne : tuez des Juifs, Allah fera des musulmans les maîtres des Juifs » que l’on trouvait sur http://www.youtube.com/watch?v=zjuDTO8fgqM
Violation du 12/12/2010.

6. « Vidéo d’adieu d’un terroriste bombe humaine du Hamas : les Palestiniens boivent le sang des Juifs » que l’on trouvait sur http://www.youtube.com/watch?v=dSftYIGH6-w
Violation du 12/15/2010.

Le but de MPW : montrer la réalité de l’incitation palestinienne à la haine des Juifs pour la faire cesser

Le fondateur et directeur de PMW, Itamar Marcus, souligne que ces vidéos – traduites de l’arabe et rendues accessibles au plus grand nombre - avaient été visionnées des centaines de milliers de fois et montraient la réalité de l’incitation à la haine palestinienne, une incitation officielle, dans le but, justement, de tenter de la faire cesser.

Dans son Bulletin du 9 décembre PMW soulignait l’importance de son travail en indiquant que le ministère des Affaires étrangères israélien utilise les documents et données trouvées dans divers médias palestiniens et rendus publics par cet Observatoire, notamment pour évaluer la réalité d’une volonté de paix chez les Palestiniens ou son absence... http://www.pmo.gov.il/PMOEng/Communication/Spokesman/2010/11/spokemadad031110.htm

Itamar Marcus rappelait aussi que ces données sont fournies à Barack Obama par le Premier ministre israélien et ses équipes. Et que des centaines d’exemples d’incitation à la haine de Mahmoud Abbas et son gouvernement ont ainsi été fournies aux autorités américaines, démentant ainsi les affirmations mensongères des responsables palestiniens qui affirment que cette incitation n’existe pas. http://palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=3503

L’importance de ce travail est reconnue par nombre de parlementaires et dirigeants de par le monde et dans des journaux tels que le Washington Times. A noter que www.desinfos.com se fait régulièrement l’écho du travail de PMW. Autre rappel, enfin : quelques heures après le guet-apens perpétré sur le Marmara contre des soldats israéliens c’est PMW qui diffusait une vidéo montrant qui étaient certains des pseudo-humanistes à bord et leur volonté de devenir « martyrs ».... Une vidéo parmi celles qui ont été le plus visionnées sur YouTube http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=2323

Le 9 décembre PMW révélait que Mahmoud Abbas soutient totalement Omar Bashir, le Président soudanais responsable des crimes génocidaires perpétrés au Darfour...
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=3900

On comprend que des pressions ont dû être exercées pour limiter l’étendue de la diffusion de documents qui montrent les dirigeants palestiniens « s’exprimant avec leur propres mots » quand ils s’expriment pour un public arabe. Et qui diffère totalement du discours lénifiant tenu pour les Occidentaux...


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil