La gauche occidentale, de la sympathie pour Israël vers le rejet et la détestation de l’État juif. Le cas Tony Judt.

Pierre Itshak Lurçat

samedi 13 novembre 2010, par Desinfos

Un alterjuif au parcours emblématique
L’historien Tony Judt, décédé le mois dernier à New-York, n’était pas seulement un représentant de l’intelligentsia de gauche américaine. Son parcours intellectuel et politique permet de comprendre comment une certaine frange de la gauche en Occident a évolué au cours du demi-siècle écoulé, du soutien et de la sympathie pour Israël vers le rejet et la détestation de l’État juif.


Voir en ligne : lire la suite de l’article directement sur vudejerusalem.20minutes-blogs.fr

[Article paru dans le dernier numero de Controverses, l’excellente revue dirigée par Shmuel Trigano, dont la réputation n’est plus a faire]. Titre original :
Tony Judt (1948-2010)


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil