Si le Hezbollah est inculpé en décembre, l’indulgence de l’Amérique et de la France envers le voyou syrien pourrait bien coûter une guerre.

Par Marc Brzustowski Pour © 2010 lessakele et © 2010 aschkel.info

vendredi 5 novembre 2010, par Desinfos

Voir en ligne : Lire la suite de l’article directement sur lessakele.over-blog.fr

Doit-on parler de changement de ton envers Bachar al-Assad, tant à Washington qu’à Paris, à la faveur de deux évènements attendus :
- les élections de mi-mandat, qui se soldent par le retour des Républicains au Congrès ;



Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil