La frontière entre Israël et la Palestine

giora

mercredi 28 juillet 2004

Il a été facile à la cour internationale d’Injustice de condamner Israël, car il est vrai que ce mur est une honte.


Une honte d’en être arrivé là, une honte de construire un mur pour être en Paix chez soi. Une honte de vouloir protéger ses enfants, son Pays et ses valeurs.

C’est une honte de vouloir contrôler, voire éliminer le terrorisme.

De toute façon au rythme où vont les choses bientôt ce sera une honte d’être Juif.

Si la volonté des Arabes et des Palestiniens avait été de vivre en Paix avec Israël est-ce que ce mur aurait été nécessaire ?

Assurément non car les Arabes auraient continué à venir travailler et faire des affaires en Israël, mais avec le fou qui les dirige, avec l’assassin qu’est Yasser Arafat le peuple Palestinien n’a aucune chance de pouvoir un jour accéder à une vie sans histoire et Israël n’aura jamais un voisin sur.

Je ne peux pas oublier l’article Un de la charte Palestinienne qui prévoit la destruction totale d’Israël et de son peuple.

On prétend que cet article a été abrogé mais dans les faits et, dans les dires, rien ne tend à prouver qu’il l’a été.

Alors que l’on était arrivé enfin a un compromis de Paix acceptable pour tous, Yasser Arafat terminait le discours qu’il faisait à son peuple en scandant « al quods, al quods » et réclamait Jérusalem pour capitale annulant d’un seul coup tous les efforts de Paix.

Certes, si la visite de Sharon sur l’esplanade des Mosquées n’était pas une réussite, est-ce qu’elle justifiait l’escalade qui s’en est suivie et la nouvelle Intifada qui ne cessera sans doute jamais.

Alors, il fallait après la vague d’attentats aveugles qui a touché Israël, se prémunir et construire une frontière solide entre deux « cousins » ennemis. (a dessein je ne veux pas parler de frères, car pour être frère, il faut quelque part s’être aimé un jour).

Si je suis Pour ce mur, je reconnais que son tracé aurait pu être fait de sorte à ne pas « heurter » la bonne conscience internationale, mais je suis heureux de constater que depuis la vague d’attentats s’est ralentie. Alors je suis pour un maintien de ce mur mais pourquoi ne pas en changer le tracé ?.

L’amalgame qui est fait avec le ghetto de Varsovie est une honte pour ceux qui l’osent, car à Varsovie, les gens mouraient de faim de la vermine et l’on sait ce qu’ils sont devenus.

Faire l’amalgame entre Sharon et Hitler, entre Israël et les nazis, est une honte qui devra retomber un jour sur ceux qui font ce genre de comparaisons. Pourquoi le tribunal de la Haye n’a pas condamné le terrorisme Palestinien ?

Au nom de quoi ? Le sang d’un Juif ne vaut pas le sang d’un Arabe ?. Si les Israéliens se mettaient à pratiquer le même terrorisme aveugle le Monde entier se liguerait contre lui encore une fois.

Pour moi la maman Israélienne qui pleure son enfant tué par un Barbare ne cherche pas à savoir la raison de cette barbarie, et de même pour la maman palestinienne, toutes les deux pleurent et leurs larmes devraient enfin nous toucher.

Nous n’avons pas assez pleuré pour ceux qui ont été assassinés par le Nazis, alors pleurons maintenant avant qu’il ne soit trop tard et qu’encore une fois ce soient les rescapés qui pleurent, cherchons les moyens de faire cesser cette barbarie.

Construisons un autre mur s’il le faut.

Je suis pour la Paix mais pas à n’importe quel prix.

Shalom


Le courrier des lecteurs

Mots-clés

Accueil