Minable boycott cofinancé par la France

Hélène Keller-Lind

jeudi 21 octobre 2010, par Desinfos

L’appareil palestinien applique sans coup férir son boycott des produits fabriqués dans les implantations ou y ayant transité, mobilisant pour ce faire des structures financées, entre autres, par l’Union européenne et bien évidemment la France et mettant des Palestiniens au chômage... On n’en parle pas beaucoup mais ces pratiques de l’Autorité palestinienne sont néanmoins  honteuses et condamnables.  


On n’en parle pas beaucoup mais ces pratiques de l’Autorité palestinienne sont néanmoins honteuses et condamnables.

Imaginez : il y a réunion de juristes et membres du gouvernement « de l’État de Palestine  » ( sic) . Un projet de loi est élaboré, discussions, débats, réflexions, le projet de loi est adopté, publié, un site en arabe et anglais créé. Le Président et le Premier ministre se font prendre en photo en train de coller un petit papier sur des établissements Judenrein – sans produits juifs, enfin produits venus de ou ayant transité par des implantations, presque la même chose...-. Un site est dédié à cet engagement pour la « dignité » palestinienne. Des informaticiens s’affairent...

Ensuite des forces de police font la chasse aux contrevenants qui risquent gros, d’ailleurs : d’un mois à 5 ans de prison. Plus une amende. Idem pour les travailleurs souvent pauvres qui travaillent dans ces implantations... 30.000 se sont retrouvés ou vont se retrouver au chômage. Parmi eux 6.000 femmes souvent les seules à nourrir leur famille...les dirigeants n’en ont cure...Leurs émoluments ne risquent pas de baisser...


Et qui paie tous ces fonctionnaires, infrastructures, ces policiers, etc. et ce cirque ? Nous, les contribuables européens...

La brigade de la « dignité palestinienne » - ce sont eux qui le disent, a encore frappé et cela a les honneurs d’une agence de presse : cette fois c’est du papier qui a été confisqué. Il aurait été fabriqué «  dans l’implantation illégale d’Atarot à Jérusalem-est occupée.  » Il a ensuite été transféré à Hébron où il devait être vendu. Les sources disent que le propriétaire sera poursuivi. Aucun détail n’est donné quant à la nature du papier.


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil