Avigdor Lieberman siffle l’Internationale aux oreilles de Kouchner et Moratinos

Par Marc Brzustowski. Pour © 2010 lessakele et © 2010 aschkel.info

lundi 11 octobre 2010, par Desinfos

Voir en ligne : Lire la suite de l’article directement sur www.aschkel.info

C’était un de ces jours fastes, hier, dans l’agenda du Ministre des Affaires étrangères israélien, le toujours pris pour plus sulfureux et méchant qu’il ne l’est, Avigdor Lieberman : dans la même journée, il recevait les deux émissaires très spéciaux de l’Europe : Angel Moratinos et Bernard Kouchner. Ce dernier était en baroud d’honneur -de leçons à Israël-, sur fond de partis-pris pro-palestinien dans tout ce qui touche aux questions de processus de paix au Moyen-Orient : voilà donc l’ultimatum qu’il venait délivrer : comme dans le cas du Kosovo, la France s’apprêtait à reconnaître l’Etat palestinien au Conseil de Sécurité de l’ONU (« dans les frontières de 67, ayant Jérusalem-Est pour capitale »), à moins que les constructions de Judée-Samarie ne soient transférées chez les Inuit. La menace est claire : Israël ne peut plus miser avec certitude sur le veto américain. Et la France emboîterait alors le pas de l’oie ou la danse des canards d’un Obama sur le fil du rasoir à la mi-mandat…



Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil